Actualités préhisto

 

• Découvertes et évènements archéologiques...

• Articles et dossiers dans les magazines et revues...

• Emissions de télévision, Sorties de films en salles...

• Expositions, Ateliers, Stages, Spectacles, Rencontres...

 

> Pour faire inscrire dans ces rubriques un article, un dossier,

   un évènement ou une activité concernant la Préhistoire,

ayant lieu ou devant avoir lieu à une date ou une période précise,

voir la rubrique "Inscriptions dans les répertoires".

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

 

            • Découvertes et évènements archéologiques

                      (classement rétrochronologique)

 

> 15 novembre 2018, (Antoine Chandellier, Le Dauphiné Libéré).

La peinture figurative la plus ancienne du monde a été trouvée à Bornéo (Indonésie).

En 1987, Luc-Henri Fage avec des spéléologues français découvrent à Bornéo dans une grotte des dessins au charbon de bois. En 1992, Luc-Henri Fage avec un ethnologue français, Jean-Michel Chazine, trouvent des tessons de poteries et un foyer remontant à 3 500 ans. En 1994, ils découvrent des empreintes de mains négatives. Jusqu'en 2006, Fage et Chazine se rendront une à deux fois par an à Bornéo avec un archéologue indonésien, Pindi Setiawan ; ils découvriront 36 grottes en allant de surprises en surprises, devenant des experts des lieux. Parmi les milliers de peintures, iles retiennent ces mains négatives, "reliées entre elles comme un arbre de vie". Les fresques de Bornéo semblent attester plusieurs périodes d'occupations de 5 000 ans, les plus anciennes mettant en scène des animaux, les plus récentes des figures humaines.

Faute de moyens, les trois explorateurs cesseront les recherches sans avoir pu dater ces trésors. Jusqu'à ce qu'une équipe australo-indonésienne, en ????, étende la recherche à une cinquantaine de grottes et applique les nouvelles méthodes de datation (uranium/thorium) dans six grottes dont quatre découvertes par Fage et ses collègues. Les plus anciennes peintures remonteraient à 50 000, voire 52 000 BP... (Revue Nature)... bien plus anciennes que celles de la grotte Chauvet-Pont-d'Arc, 36 000 BP.

<<<<<<<<<

 

> 9 novembre 2018,  un chantier de fouilles dans le centre d'Angoulème a révélé une occupation datant de 14 000 BP, s'étendant sur 4 000 ans ; à cette époque le climat passait du froid au tempéré. De nombreuses pointes de silex ont été retrouvées ainsi que des ...emmanchements

<<<<<<<<<

 

> 23 août 2018, la revue Nature publie le résultat de l'analyse ADN d'un des ossements, datés de 90 000 BP, trouvés en 2012 dans la grotte de Denisova, dans les montagnes de l'Altaï, en Sibérie russe. Les deux parents de l'adolescente de 13 ans, appelée Denisova 11, morte dans des circonstances inconnues, appartenaient à deux lignées humaines distinctes : sa mère était une néandertalienne et son père était un denisovien. Ces deux lignées disparues pouvaient donc se croiser.

La grotte de Denisova a révélé l'existence, entre 40 000 et 90 000 BP, d'une lignée humaine différente des néandertaliens qui peuplaient alors l'Europe. Les denisoviens ne sont connus que par les ossements retrouvés dans cette grotte de Sibérie, et peuplaient peut-être plus ou moins l'Asie. Des génomes semblables aux leurs ont été détectés chez les aborigènes d'Australie et de Papouasie, et même en Arctique. La grotte de Denisova serait donc située dans une zone de contact entre les peuplements néandertaliens d'Europe et denisoviens d'Asie.

La grotte de Denisova a aussi révélé la présence d'un néandertalien il y a 120 000 BP... et d'un africain de notre époque !!!

<<<<<<<<<

 

> Championnats Européens de Tirs Préhistoriques

Depuis les années 1980, des préhistoriens ont créé un championnat européen de tirs aux armes de jet préhistoriques pour mieux comprendre le fonctionnement des propulseurs de sagaies. Plus de 800 amateurs ont participé à ces épreuves en 2018 dans une vingtaines de bourgades, dont  Carnac en Bretagne, Castel Merle en Dordogne, Tautavel en Pyrénées... 

Se renseigner   www.castel-merle.com

<<<<<<<<<

 

> 26 janvier 2018, enfin un accord a été conclu entre les 3 découvreurs de la grotte Chauvet, le département de l'Ardèche et la société qui gère la Caverne du Pont-d'Arc...

<<<<<<<<<

 

> janvier 2018, découverte du plus vieux Homo sapiens hors d'Afrique ? Une mandibule datée d'environ -180 000 ans a été trouvée sur les pentes du Mont Carmel en Israël. Des ossements humains avaient déjà été trouvés dans la même région et datés -90 000 et -120 000 ans ; cela double presque l'ancienneté des premières migrations hors d'Afrique, et cela signifie aussi que les périodes d'interaction avec les autres représentants du genre Homo qui étaient déjà hors d'Afrique ont été bien plus longues qu'on le croyait.

<<<<<<<<<

 

> fin décembre 2017, une photo de la "Vénus de Willendorf" (conservée au Musée d'Histoire Naturelle de Vienne en Autriche), a été censurée par Facebook ! Pudibonderie ou bêtise ? Non !  les deux mon capitaine !

<<<<<<<<<

 

> juin 2017 en Bulgarie, des scientifiques recherchent des traces d'un des plus vieux ancêtres de l'homme qui y aurait vécu il y a 7 millions d'années dans un paysage de savane parciourue par des girafes... Le Græcopithèque pourrait donc être le plus ancien pré-humain connu... mieux que Toumaï en Afrique ! 

Toujours sans nouvelle en juin 2018

<<<<<<<<<

 

> juin 2017, bilan de fouilles au Maroc de 2004 à ce jour par une équipe internationale dont le Professeur Jean-Jacques HUBLIN : des restes de cinq Homo sapiens assez proches de l'homme d'aujourd'hui ont été mises au jour dans le Djébel Irhoud, à une centaine de kilomètres de Marrakech. Ils seraient datés de 315 000 ans BP, soit 100 000 ans avant les plus anciens fossiles de notre ancêtre qui proviennent d'Afrique de l'Est (Grand Rift), qui n'ont que 200.000 ans. À cette époque donc, les hommes s'étaient déjà dispersés sur le continent africain. Ce nouvel ancêtre aurait une taille de 1,60m et un crâne un peu plus plat pour un cerveau un peu moins développé que les hommes de Cro-Magnon...

 

> fin avril 2017 à St-Péray (Ardèche)...

au cours de travaux de terrassement dans une propriété privée, ont été découverts un fémur et un humérus de mammouth laineux datant de 20 000 BP.

Dans ce secteur, des traces de cet animal avaient déjà été découverts aux 15ème et 17ème siècles à St-Péray (Ardèche) et près de Romans (Drôme). Puis en 1938, des défenses et mâchoires. En 1979 encore des dents à Soyons (Ardèche), non loin de Valence (Drôme). Et encore à Soyons en 1985, les restes d'un mammouth. Un musée a été créé à Soyons pour présenter ces trouvailles.

> voir Soyons  au répertoire "Musées, Sites, Parcs"

<<<<<<<<<

 

> 27/04/2017

Le peuplement humain de l'Amérique remonterait à 130 000 ans au lieu de 15 000 ans comme reconnu jusqu'à maintenant. Des traces d'outils en pierre sur des ossements d'un mastodonte datés de 130 000 ans dans la zone archéologique de Ceruti, aux environs de San Diégo en Californie, attesteraient donc de la présence d'une espèce du genre Homo à cette époque. Il reste à la rechercher et l'identifier...

<<<<<<<<<

 

> 14/03/2017

La mise au jour au Portugal d'un crâne d'hominidé vieux de 400 000 ans pourrait aider à élucider l'évolution des ancêtres des humains en Europe. Cette découverte pourrait également permettre de comprendre l'origine des Néandertaliens, ces cousins de l'homme disparus il y a environ 30 000 ans.

Il s'agit du plus ancien crâne fossilisé d'hominidé trouvé dans la péninsule ibérique, ce "qui marque une contribution importante à la compréhension de l'évolution humaine pendant la période dite du Pléistocène moyen en Europe et notamment sur l'origine des Néandertaliens".

Avant cela, l'histoire de l'évolution des ancêtres des humains en Europe pendant cette période était très controversée en raison de la rareté et de la datation incertaine des fossiles qui allait de 200 000 à plus de 400 000 ans.

Un ancêtre de Néandertal ?

L'âge de ce crâne a pu être établi plus précisément grâce à la datation des sédiments et stalagmites dans lesquels il était piégé. "Ce nouveau fossile est très intéressant car cette région d'Europe est cruciale pour comprendre les origines et l'évolution de l'homme de Néandertal", explique Rolf Quam, professeur adjoint d'anthropologie à l'université Binghamton (New York), l'un des co-auteurs de cette découverte.

La raison ? Trouvé en 2014 sur le site d'Aroeira (Portugal), ce crâne partage en effet des traits anatomiques avec d'autres fossiles de la même période découverts dans le nord de l'Espagne, dans le sud de la France et en Italie. Des traits morphologiques typiques de ce qui paraît être un ancêtre de l'homme de Néandertal, dont notamment un épaississement osseux prononcé au niveau des sourcils.

Cette découverte "accroît la diversité anatomique de la collection de fossiles d'hominidés de cette période en Europe, suggérant que des populations montraient différentes combinaisons de caractéristiques morphologiques".

<<<<<<<<<

 

> été 2016, dans la grotte de Denisova (Sibérie) qui avait déjà livré les restes d'un hominidé d'une espèce différente de la nôtre, découverte de la première aiguille à chas, datée 47 000 BP, qui n'aurait pas été manipulée par un Homo sapiens. Annonce à confirmer. R.M.

<<<<<<<<<

 

> révélée le 10 septembre 2015, la découverte en octobre 2013 d'ossements d'une ancienne espèce humaine inconnue dans une grotte d'Afrique du Sud : 1500 ossements, provenant d'une quinzaine d'hominidés de tous âges, ont été mis au jour dans une grotte profonde, difficile d'accès, à Rising Star près de Johannesburg, sur un site déjà très riche en découvertes archéologiques. Cette nouvelle espèce a été classée dans le genre Homo (Homo Naledi) : elle présente des caractéristiques physiques d'australopithèques et d'hommes anciens mais surtout d'hommes plus évolués. Son cerveau avait la taille d'une orange, sa taille moyenne était de 1.50 mètre et son poids moyen de 45 kilos. Ses mains laissent supposer qu'il pouvait manier des outils et ses pieds sont quasiment identiques à ceux des hommes modernes, il était donc parfaitement bipède. La présence d'ossements dans une grotte très difficile d'accès, (il faut ramper dans un étroit tunnel sans trace d'effondrement), fait envisager un lieu de sépultures. la datation est en cours... (entre 2 et 3 millions d'années BP)

<<<<<<<<<

 

> fin juillet 2015, dans la grotte de l'Arago, à Tautavel (Pyrénées Orientales), a été retouvée une dent humaine datée de 560 000 BP, plus vieille de 100 000 ans que le crâne du célèbre homme de Tautavel (450 000 BP), retrouvé dans la même grotte. On ne peut encore connaître si cette incivisive appartenait à un homme ou à une femme. Une autre incisive avait déjà été trouvée en 2014 ; elle est peut être du même adulte. Cette dent est le 149ème reste d'hominidé(s) retrouvé dans la grotte depuis 50 années de fouilles qui ont récolté 600 000 objets divers, datés de 80 000 à 560 000 BP. On rappelle que l'homme de Tautavel est identifié comme Homo heidelbergensis, ancêtre probable d'Homo néandertalensis. On peut donc les considérer comme arrière-cousin et cousin d'Homo sapiens.

<<<<<<<<<

 

> en février 2015, révélation de la découverte d'une moitié de mandibule d'un hominidé en Éthiopie daté de 2 500 000 ans. Nommée LD (= Lady Deraru ?), ce pourrait être le fameux "chaînon manquant" qui devrait marquer la séparation entre les australopithèques et les homininés, ces derniers évoluant vers le genre Homo...

Toujours sans nouvelle en juin 2018

<<<<<<<<<

 

> en janvier 2014, l'analyse du génome d'un chasseur-cueilleur, qui a vécu en Espagne il y a 7 000 ans, permet de reconstituer son apparence ; une photo montre un visage à la peau sombre mais la nuance exacte ne peut être déterminée. Le génome révèle aussi que l'homme devait être intolérant au lactose et devait mal digérer les féculents ce qui confirme que des adaptations ont dû se faire lors du passage de l'économie de chasse-cueillette à celle d'agriculture-élevage au Néolithique 2 000 ans plus tard... 

<<<<<<<<<

 

> en 2014, découverte à Diros, tout au sud de la péninsule du Péloponèse (sud de la Grèce), de la sépulture d'un jeune homme et d'une jeune femme qui ont vécu vers 3 800 ans avant J.C. (5 800 BP) selon la datation au carbone 14. Ils ont été enterrés enlacés "en cuillères". Ce genre de sépulture est très rare et celle-ci serait la plus ancienne. D'autres tombes ont été découvertes : des dizaines de personnes, un enfant, un fœtus, un ossuaire...

<<<<<<<<<

 

>  Une nouvelle grotte pourrait être découverte près de celle de Lascaux.  En août 2013, une septuagénaire est venue raconter au maire de la commune de Montignac, où se trouve la grotte de Lascaux, comment son époux et son beau-frère, depuis décédés, avaient découvert au début des années 1960, un orifice donnant sur une cavité où ils ont vu des fresques... Ils l'avaient rebouchée pour ne pas être "embêtés", ou se faire saisir le terrain.

Des recherches ont été entreprises...

Toujours sans nouvelles en juin 2018

<<<<<<<<<

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

 

       • Articles et dossiers dans les magazines et revues

 

Les merveilles de Lascaux,

s/t. Du chef-d'œuvre à la réplique intégrale

hors-série "Le Monde" mars/mai 2017 -n° M 06953/55H

plusieurs auteurs -ill. et photos n&b et coul. -22,5x29cm -98p

préface/entretien avec Yves Coppens    et 3 chapitres :

Lascaux, plongée au cœur de la grotte ornée,

Lascaux IV, l'envers du décor de la nouvelle réplique,

Art et Sacré, les influences et les mythes,

<<<<<<<<<

 

revue ""Science et Vie/Questions/Réponses"

mars/avril 2017, 23 : dossier "Nos ancêtres et nous"

illustré n&b et coul. 100 questions réponses réparties

en 26 rubriques dont 18 concernent plus ou moins la préhistoire.

 

Manifeste du Muséum, n°2 : Migrations   essai par collectif

coéd. Reliefs/Muséum National Histoire Naturelle  11/2018

11x18cm -82p. (dont 41p. en anglais)

>éd> Tout le monde, et depuis toujours, migre sur notre planète : animaux, végétaux, humains. C’est une réalité vitale : « La mobilité est indispensable au maintien de la vie sur Terre » afin de garantir une « diversité génétique essentielle à la pérennité généalogique des espèces”.

Des mouvements incessants et multiples. « Il y a 1,8 million d’années, les plus anciens de nos ancêtres ont quitté l’Afrique pour l’Eurasie. Depuis, les mouvements humains ont été incessants et multiples, jusqu’à la sédentarisation des chasseurs-cueilleurs, il y a environ 10 000 ans. » Les déplacements concernent toutes les espèces, toutes les époques, et sont rarement pacifiques. « Les végétaux luttent entre eux pour accéder à l’espace et à la lumière ; les animaux pour leur territoire et les ressources alimentairesLa compétition, elle aussi, est inhérente au vivant : c’est le “struggle for life” de Darwin. » 

 

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

 

        • Émissions de télévision, Sorties de films en salle

 

                          (F) ou (D) = voir plus de détails

              aux répertoires" Fictions" ou "Documentaires"

 

Rappel : la Préhistoire concerne l'humanité depuis les préhominiens jusqu'à l'invention de l'écriture. Les sujets signalés "hors préhistoire" concernent donc, d'une part, les périodes précédentes, dont celle des dinosaures, et d'autre part, l'Histoire à partir de l'Antiquité.

 

Pour éviter les coupures en fin d'enregistrement éventuel,

tenir compte que les programmes commencent -et donc se terminent- souvent avec des retards pouvant aller de 5 à 15 minutes.

                  xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx


> le 2 mai 2018, sortie en salles*  du film documentaire
    Nous sommes l'Humanité   d' Alexandre DEREIMS
    caméras  Raphaël BAUCHE et Alexandre DEREIMS
    musique d'ambiance Julien BARIL
    prod. Première Nouvelle 2017
    -scope 1.85 HD -coul. -stéréo Dolby digital -1h30
*  diffusion hors circuits dans 100 salles
    (surveiller presse et affiches)
>prod> Les Jarawas sont un des derniers peuples afro-asiatiques, vivant dans les îles Andaman (Indes- golfe du Bengale). Ce sont des pygmées qui vivaient dans un isolement total depuis des dizaines de milliers d'années, derniers descendants des premiers Homo sapiens qui, il y a 70 000 ans, ont quitté l'Afrique à la découverte du monde. Leur hostilité envers le monde extérieur a protégé leur histoire, leur langue et leurs culture qui sont restées ignorées et n'ont pas encore pu être étudiées sérieusement. Ils ne sont plus que 400, vivant en groupes d'une cinquantaine d'individus, nomades, chasseurs-cueilleurs ; leur alimentation : cochons sauvages, tortues, crabes, poissons, fruits, racines, tubercules, miel...
<<<<<<<<<
 
> depuis le 5 novembre 2018, Arte rediffuse la série
   d'animation humoristique  Silex and the city  (F)
   du lundi au vendredi à 20h50
<<<<<<<<<
 
> dimanche 9 décembre 2018 à 0h55,  France 5  rediffusera
    L'apocalypse de Néandertal 
    documentaire de Jason Levangie
   Canada -USA -Allemagne 2015 -16/9 -coul. -stéréo -90min
> voir  La dispation de l'hommede Néandertal  (D)
<<<<<<<<<
 
> dimanche 9 décembre 2018,  Gulli  rediffusera
   des épisodes de la série documentaire en animation 
    Il était une fois... l'homme
 
- à 20h55, Les vallées fertiles,
En 7000 av.J.C., dans un village, deqs hommes inventent la culture. En 5000 av.J.C., dans les vallées fertiles du Moyen-Orient, les hommes pratiquent l'agriculture...
 
- à 21h20, Les premiers empires... *
 
- à 21h50, Le siècle de Périclès... *
 
- à 22h15, Jules César...  *
 
*  hors préhistoire
<<<<<<<<<
 

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx
 

   • Expositions, Ateliers, Stages, Spectacles, Rencontres
 

>                         Néandertal, l'expo

jusqu'au 7 janvier 2019, le Musée de l'Homme, à Paris,

consacre une exposition à notre lointain cousin. L'occasion de changer de regard sur un être longtemps méprisé.

www.museedelhomme.fr

<<<<<<<<<

 



Plan du site | Mentions légales | Copyright Six degrés 2018 - Tous droits réservés