Actualités préhisto


• Découvertes et évènements archéologiques...

• Articles et dossiers dans les magazines et revues...

• Emissions de télévision, Sorties de films en salles...

• Expositions, Ateliers, Stages, Spectacles, Rencontres...

 

> Pour faire inscrire dans ces rubriques un article, un dossier,

un évènement ou une activité concernant la Préhistoire,

ayant lieu ou devant avoir lieu à une date ou une période précise,

voir la rubrique "Inscriptions dans les répertoires".

 

XXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXX

 

            • Découvertes et évènements archéologiques

                      (classement rétrochronologique)

 

> juin 2021, AFP :  Une nouvelle espèce d'homme préhistorique récemment découverte dans le centre d'Israël,  lors de fouilles près de Ramla, pourrait remettre en question la thèse de l'émergence de l'homme de Néandertal en Europe avant qu'il migre vers le Sud. Les restes humains n'ont pu être attribués à aucune espède Homo connue ; ils dateraient de 140 à 120 000 ans. Ils partagent des caractèristiques communes avec l'homme de Néandertal aau niveau des dents et de la machoire, bien que plus grandes.

 

> mai 2021,  des restes fossilisés de neuf Nandertaliens ont été découverts en Italie, dans la grotte Guattari à Sab Felice Circeo, entre Rome et Naples,  ce qui porte à onze les restes retrouvés à ce jour. Tous seraient des (hommes ?) adultes, le onzième un jeune. Les datations s'étalent de 50 000 à 68 000 BP pour huit, et 90 000 à 100 000 pour trois.

 

> avril 2021,  l'âge du Pont d'Arc, qui marque l'entrée des gorges de l'Ardèche, est désormais daté.  Selon des scientifiques de l'Université de Savoie-Mont-Blanc, du CNRS et du Muséum d'Histoire Naturelle, l'ouverture de l'arche a eu lieu il y a environ 124 000 ans,  autant d'après l'examen des reliefs que sur l'usage original des mathématiques appliquées à la datation des sables transportés par l'eau de la rivière Ardèche.

 

> janvier 2021, La plus ancienne peinture rupestre a été réalisée il y a  45 500 ans en Indonésie, sur l'île de Sulawesi ; elle mesure 54cm de haut sur 1m36 de large et représente un sanglier peint avec un pigment à l'ocre rouge foncé ; il est représenté avec une courte crinière de poils dressés, ainsi qu'un paire de défenses, typiques des adultes mâles.

 

> mai 2020, un documentaire TV. présente les résultat de fouilles au Maroc, publiés dans la revue Nature en 2017, qui avancent de 100 000 ans l'origine d'Homo sapiens en Afrique.

En 1960, un crâne à la face allongée et aux arcades sourcilières proéminentes avait été trouvé dans une mine du Djebel Irhoud, à une centaine de kilomètres de Marrakech, au Maroc. Supposé néardentalien, le carbone 14 avait permis de dater la trouvaille à plus de 40 000 ans. Dans les années 1980, le chercheur français Jean-Jacques Hublin émet une autre hypothèse ; le crâne appartiendrait à un Homo sapiens et serait bien plus ancien. En 2005, les fouilles sont reprises et livrent les restes de cinq autres individus, nettement Homo sapiens. La datation par thermoluminescence, plus fiable que le carbone 14,  fait remonter leur origine en Afrique à 300 000 ans, soit 100 000 ans avant les plus anciens fossiles de notre ancêtre qui proviennent d'Afrique de l'Est (Grand Rift), qui n'ont que 200.000 ans. À cette époque donc, les hommes s'étaient déjà dispersés sur le continent africain. Ce nouvel ancêtre aurait une taille de 1,60m et un crâne un peu plus plat pour un cerveau un peu moins développé que les hommes de Cro-Magnon...

 

17 mars 2020, B.Arnaud (Dauphiné Libéré) résumé :

Un an après leur découverte sur le plateau du Reutord, dans l'Ain,  des ossements de bisons ont été datés de plus de 4 600 ans BP, soit environ 2 680 av. J-C, au Néolithique.

Il y a 30 ans, sur le même site, des ossements d'un ours brun femelle et des fœtus d'oursons qu'elle s'apprétait à mettre au monde avaient été découverts, datés de 2 000 ans BP.  Des ours bruns et des ours des cavernes peuplaient le Jura jusque dans le Bugey. Le dernier ours brun a été abattu dans l'Ain au 19ème siècle.

L'homme habitait depuis environ 15 000 ans BP dans le Jura et chassait le renne, comme en atteste la grotte des Hoteaux dans l'Ain, et dans des grottes au pies du Salève en Haute-Savoie.  Vers 2 500 ans BP, des hommes vivaient à l'emplacement de Genève.

 

> 2 mars 2020, sur la grotte Chauvet,

    voir Chauvet, rubrique : Musées, Sites, Parcs.

Sortie d'un film de 10 minutes en réalité virtuelle ou augmentée. www.artsandculture.google.com

 

> 7 novembre 2019, AFP : Des ossements de mammouths découverts au Mexique. Quelques 800 os, provenant d'au moins 14 mammouths qui auraient vécu il y a plus de 14 000 ans, ont été découverts à Tultepec, dans le centre du Mexique... Au moins cinq troupeaux vivaient dans cette zone où habitaient aussi des hommes, des bisons et d'autres animaux. Déjà, dans les années 1970, au cours des excavations pour la construction du métro de Mexico, les restes d'un mammouth avaient été exhumés dans le nord de la capitale.

 

> août 2019 : Des empreintes de pas de Néandertaliens en Normandie. Les fouilles archéologiques sur la plage de Rozel ont commencé en 2012. Des pierres taillées et 257 empreintes de pieds, et quelques unes de mains, ont été découvertes à quelques mètres du rivage sous des dunes entre des falaises. Elles dateraient de 80 000 ans et auraient été marquées par un groupe d'une douzaine d'individus, surtout des enfants et adolescents et quelques adultes dont l'un devait mesurer 1.90 m, estimé d'après la longueur de ses pieds.

 

> août 2019, Un crâne d'Australopithèque vieux de 3,8 millions d'années a été mis au jour en Éthiopie. «Ce crâne est l'un des plus complets des fossiles d'hominidés de plus de 3 millions d'années». Il pourrait lui valoir de « devenir une nouvelle icône de l'évolution humaine» comme les célèbres Toumaï, Ardi et Lucy

 

> avril 2019, Revue Nature. Une nouvelle espèce humaine, aux caractères morphologiques singuliers, vivait sur l'île de Luçon, aux Philippines, il y a plus de 50 000 ans. Lors de trois fouilles réalisées en 2007, 2011 et 2015, une équipe internationale de chercheurs, dont des Français, a découvert 13 restes fossiles, datés 67 000 et 50 000 BP : dents, phalanges de pieds et de mains, fragments de fémurs... appartenant à au moins trois individus dont un enfant. Les analyses ont conduit à considérer qu'il s'agissait d'une nouvelle espèce, nommée Homo luzonnensis, contemporaine d'Homo sapiens, qui serait cousine avec ce dernier. Elle présente des caractères à la fois modernes proches d'Homo sapiens et d'autres très primitifs : des os de pied d'Australopithèque et des dents à trois racines d'Homo erectus L'évolution de l'espèce humaine n'est pas linéaire mais bien plus complexe qu'on ne le pensait.

 

> février 2019 : La caverne du Pont-d'Arc, réplique du site classé en 2014 au patrimoine mondial, prend officiellement le nom de "Grotte Chauvet 2-Ardèche", après un accord financier conclu il y a un an avec les trois spéléologues qui ont découvert le site en décembre 1994.

 

> 15 novembre 2018, (Antoine Chandellier, Le Dauphiné Libéré).

La peinture figurative la plus ancienne du monde a été trouvée à Bornéo (Indonésie).

En 1987, Luc-Henri Fage avec des spéléologues français découvrent à Bornéo dans une grotte des dessins au charbon de bois. En 1992, Luc-Henri Fage avec un ethnologue français, Jean-Michel Chazine, trouvent des tessons de poteries et un foyer remontant à 3 500 ans. En 1994, ils découvrent des empreintes de mains négatives. Jusqu'en 2006, Fage et Chazine se rendront une à deux fois par an à Bornéo avec un archéologue indonésien, Pindi Setiawan ; ils découvriront 36 grottes en allant de surprises en surprises, devenant des experts des lieux. Parmi les milliers de peintures, iles retiennent ces mains négatives, "reliées entre elles comme un arbre de vie". Les fresques de Bornéo semblent attester plusieurs périodes d'occupations de 5 000 ans, les plus anciennes mettant en scène des animaux, les plus récentes des figures humaines.

Faute de moyens, les trois explorateurs cesseront les recherches sans avoir pu dater ces trésors. Jusqu'à ce qu'une équipe australo-indonésienne, en ????, étende la recherche à une cinquantaine de grottes et applique les nouvelles méthodes de datation (uranium/thorium) dans six grottes dont quatre découvertes par Fage et ses collègues. Les plus anciennes peintures remonteraient à 50 000, voire 52 000 BP... (Revue Nature)... bien plus anciennes que celles de la grotte Chauvet-Pont-d'Arc, 36 000 BP.

 

> 9 novembre 2018,  un chantier de fouilles dans le centre d'Angoulème a révélé une occupation datant de 14 000 BP, s'étendant sur 4 000 ans ; à cette époque le climat passait du froid au tempéré. De nombreuses pointes de silex ont été retrouvées ainsi que des ...emmanchements

 

> 23 août 2018, la revue Nature publie le résultat de l'analyse ADN d'un des ossements, datés de 90 000 BP, trouvés en 2012 dans la grotte de Denisova, dans les montagnes de l'Altaï, en Sibérie russe. Les deux parents de l'adolescente de 13 ans, appelée Denisova 11, morte dans des circonstances inconnues, appartenaient à deux lignées humaines distinctes : sa mère était une néandertalienne et son père était un denisovien. Ces deux lignées disparues pouvaient donc se croiser.

La grotte de Denisova a révélé l'existence, entre 40 000 et 90 000 BP, d'une lignée humaine différente des néandertaliens qui peuplaient alors l'Europe. Les denisoviens ne sont connus que par les ossements retrouvés dans cette grotte de Sibérie, et peuplaient peut-être plus ou moins l'Asie. Des génomes semblables aux leurs ont été détectés chez les aborigènes d'Australie et de Papouasie, et même en Arctique. La grotte de Denisova serait donc située dans une zone de contact entre les peuplements néandertaliens d'Europe et denisoviens d'Asie.

La grotte de Denisova a aussi révélé la présence d'un néandertalien il y a 120 000 BP... et d'un africain de notre époque !!!

 

> janvier 2018, découverte du plus vieux Homo sapiens hors d'Afrique ? Une mandibule datée d'environ -180 000 ans a été trouvée sur les pentes du Mont Carmel en Israël. Des ossements humains avaient déjà été trouvés dans la même région et datés -90 000 et -120 000 ans ; cela double presque l'ancienneté des premières migrations hors d'Afrique, et cela signifie aussi que les périodes d'interaction avec les autres représentants du genre Homo qui étaient déjà hors d'Afrique ont été bien plus longues qu'on le croyait.

 

> fin décembre 2017, une photo de la "Vénus de Willendorf" (conservée au Musée d'Histoire Naturelle de Vienne en Autriche), a été censurée par Facebook ! Pudibonderie ou bêtise ? Non !  les deux mon capitaine !

 

> juin 2017 en Bulgarie, des scientifiques recherchent des traces d'un des plus vieux ancêtres de l'homme qui y aurait vécu il y a 7 millions d'années dans un paysage de savane parciourue par des girafes... Le Græcopithèque pourrait donc être le plus ancien pré-humain connu... mieux que Toumaï en Afrique !

 

> juin 2017, bilan de fouilles au Maroc de 2004 à ce jour par une équipe internationale dont le Professeur Jean-Jacques HUBLIN : des restes de cinq Homo sapiens assez proches de l'homme d'aujourd'hui ont été mises au jour dans le Djébel Irhoud, à une centaine de kilomètres de Marrakech. Ils seraient datés de 315 000 ans BP, soit 100 000 ans avant les plus anciens fossiles de notre ancêtre qui proviennent d'Afrique de l'Est (Grand Rift), qui n'ont que 200.000 ans. À cette époque donc, les hommes s'étaient déjà dispersés sur le continent africain. Ce nouvel ancêtre aurait une taille de 1,60m et un crâne un peu plus plat pour un cerveau un peu moins développé que les hommes de Cro-Magnon...

 

> fin avril 2017 à St-Péray (Ardèche)...

au cours de travaux de terrassement dans une propriété privée, ont été découverts un fémur et un humérus de mammouth laineux datant de 20 000 BP.

Dans ce secteur, des traces de cet animal avaient déjà été découverts aux 15ème et 17ème siècles à St-Péray (Ardèche) et près de Romans (Drôme). Puis en 1938, des défenses et mâchoires. En 1979 encore des dents à Soyons (Ardèche), non loin de Valence (Drôme). Et encore à Soyons en 1985, les restes d'un mammouth. Un musée a été créé à Soyons pour présenter ces trouvailles.

> voir Soyons  au répertoire "Musées, Sites, Parcs"

 

> avril 2017 : Le peuplement humain de l'Amérique remonterait à 130 000 ans au lieu de 15 000 ans comme reconnu jusqu'à maintenant. Des traces d'outils en pierre sur des ossements d'un mastodonte datés de 130 000 ans dans la zone archéologique de Ceruti, aux environs de San Diégo en Californie, attesteraient donc de la présence d'une espèce du genre Homo à cette époque. Il reste à la rechercher et l'identifier...

 

> mars 2017 : La mise au jour au Portugal d'un crâne d'hominidé vieux de 400 000 ans pourrait aider à élucider l'évolution des ancêtres des humains en Europe. Cette découverte pourrait également permettre de comprendre l'origine des Néandertaliens, ces cousins de l'homme disparus il y a environ 30 000 ans.

Il s'agit du plus ancien crâne fossilisé d'hominidé trouvé dans la péninsule ibérique, ce "qui marque une contribution importante à la compréhension de l'évolution humaine pendant la période dite du Pléistocène moyen en Europe et notamment sur l'origine des Néandertaliens".

Avant cela, l'histoire de l'évolution des ancêtres des humains en Europe pendant cette période était très controversée en raison de la rareté et de la datation incertaine des fossiles qui allait de 200 000 à plus de 400 000 ans.

Un ancêtre de Néandertal ?

L'âge de ce crâne a pu être établi plus précisément grâce à la datation des sédiments et stalagmites dans lesquels il était piégé. "Ce nouveau fossile est très intéressant car cette région d'Europe est cruciale pour comprendre les origines et l'évolution de l'homme de Néandertal", explique Rolf Quam, professeur adjoint d'anthropologie à l'université Binghamton (New York), l'un des co-auteurs de cette découverte.

La raison ? Trouvé en 2014 sur le site d'Aroeira (Portugal), ce crâne partage en effet des traits anatomiques avec d'autres fossiles de la même période découverts dans le nord de l'Espagne, dans le sud de la France et en Italie. Des traits morphologiques typiques de ce qui paraît être un ancêtre de l'homme de Néandertal, dont notamment un épaississement osseux prononcé au niveau des sourcils.

Cette découverte "accroît la diversité anatomique de la collection de fossiles d'hominidés de cette période en Europe, suggérant que des populations montraient différentes combinaisons de caractéristiques morphologiques".

 

> révélée le 10 septembre 2015, la découverte en octobre 2013 d'ossements d'une ancienne espèce humaine inconnue dans une grotte d'Afrique du Sud : 1500 ossements, provenant d'une quinzaine d'hominidés de tous âges, ont été mis au jour dans une grotte profonde, difficile d'accès, à Rising Star près de Johannesburg, sur un site déjà très riche en découvertes archéologiques. Cette nouvelle espèce a été classée dans le genre Homo (Homo Naledi) : elle présente des caractéristiques physiques d'australopithèques et d'hommes anciens mais surtout d'hommes plus évolués. Son cerveau avait la taille d'une orange, sa taille moyenne était de 1.50 mètre et son poids moyen de 45 kilos. Ses mains laissent supposer qu'il pouvait manier des outils et ses pieds sont quasiment identiques à ceux des hommes modernes, il était donc parfaitement bipède. La présence d'ossements dans une grotte très difficile d'accès, (il faut ramper dans un étroit tunnel sans trace d'effondrement), fait envisager un lieu de sépultures. la datation est en cours... (entre 2 et 3 millions d'années BP)

 

> fin juillet 2015, dans la grotte de l'Arago, à Tautavel (Pyrénées Orientales), a été retouvée une dent humaine datée de 560 000 BP, plus vieille de 100 000 ans que le crâne du célèbre homme de Tautavel (450 000 BP), retrouvé dans la même grotte. On ne peut encore connaître si cette incivisive appartenait à un homme ou à une femme. Une autre incisive avait déjà été trouvée en 2014 ; elle est peut être du même adulte. Cette dent est le 149ème reste d'hominidé(s) retrouvé dans la grotte depuis 50 années de fouilles qui ont récolté 600 000 objets divers, datés de 80 000 à 560 000 BP. On rappelle que l'homme de Tautavel est identifié comme Homo heidelbergensis, ancêtre probable d'Homo néandertalensis. On peut donc les considérer comme arrière-cousin et cousin d'Homo sapiens.

 

> en février 2015, révélation de la découverte d'une moitié de mandibule d'un hominidé près de Ledi Geraru,  en Éthiopie, daté de 2 500 000 ans. Nommé LD 350-1, ce pourrait être le fameux "chaînon manquant" hominidé qui devrait marquer la séparation entre les australopithèques et les homininés, ces derniers évoluant vers le genre Homo...

 

> en janvier 2014, l'analyse du génome d'un chasseur-cueilleur, qui a vécu en Espagne il y a 7 000 ans, permet de reconstituer son apparence ; une photo montre un visage à la peau sombre mais la nuance exacte ne peut être déterminée. Le génome révèle aussi que l'homme devait être intolérant au lactose et devait mal digérer les féculents ce qui confirme que des adaptations ont dû se faire lors du passage de l'économie de chasse-cueillette à celle d'agriculture-élevage au Néolithique 2 000 ans plus tard... 

 

> en 2014, découverte à Diros, tout au sud de la péninsule du Péloponèse (sud de la Grèce), de la sépulture d'un jeune homme et d'une jeune femme qui ont vécu vers 3 800 ans avant J.C. (5 800 BP) selon la datation au carbone 14. Ils ont été enterrés enlacés "en cuillères". Ce genre de sépulture est très rare et celle-ci serait la plus ancienne. D'autres tombes ont été découvertes : des dizaines de personnes, un enfant, un fœtus, un ossuaire...

 

>  Une nouvelle grotte pourrait être découverte près de celle de Lascaux.  En août 2013, une septuagénaire est venue raconter au maire de la commune de Montignac, où se trouve la grotte de Lascaux, comment son époux et son beau-frère, depuis décédés, avaient découvert au début des années 1960, un orifice donnant sur une cavité où ils ont vu des fresques... Ils l'avaient rebouchée pour ne pas être "embêtés", ou se faire saisir le terrain.

Des recherches auraient été entreprises...

Toujours sans nouvelles en mars 2020.

 

XXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXX

 

       • Articles et dossiers dans les magazines et revues

 

> Manifeste du Muséum, n°2 :  Migrations,  essai collectif

coéd. Reliefs / Muséum National d'Histoire Naturelle -11/2018

11x18cm -82p.  (41 en français, 41 en anglais

>éd>  Tout le monde, et depuis toujours, migre sur notre planète : animaux, végétaux, humains. C'est une réalité vitale : « La mobilité est indispensable au maintien de la vie sur Terre afin de garantir une diversité génétique essentielle à la pérénité généalogique des espèces.»

Des mouvements incesants et multiples. « Il y a 1,8 million d'années, les plus anciens de nos ancêtres ont quitté l'Afrique pour l'Eurasie. Depuis, les mouvements humains ont été incessants et multiples, jusqu'à la sédentarisation des chaseurs-cueilleurs, il y a environ 10 000 ans.»

Les déplacements concernent toutes les espèces, toutes les époques, et sont rarement pacifiques. « Les végétaux luttent entre eux pour accéder à l'espace et à la lumière ; les animaux pour leur territoire et les ressources alimentaires. La compétition, elle aussi,  est inhérente au vivant : c'est le "struggle for life" de Darwin.»

 

XXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXX

 

   • Émissions de télévision, Sorties de films en salle

 

               Repère éventuel  (F) ou (D) = voir plus de détails

            aux répertoires  "Fictions"  ou  "Documentaires"

 

Rappel : la Préhistoire concerne l'humanité depuis les préhominiens jusqu'à l'invention de l'écriture. Les sujets signalés "hors préhistoire" concernent donc, d'une part, les périodes précédentes, dont celle des dinosaures, et d'autre part, l'Histoire à partir de l'Antiquité.

 

Pour éviter les coupures en fin d'enregistrement éventuel,

tenir compte que les programmes commencent -et donc se terminent- souvent avec des retards pouvant aller de 5 à 15 minutes.

                         xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

 

                         Programmes en replay

 

> sur  youtube.com

    • plus de 600 épisodes  de la série TV   C'est pas sorcier

        dont ceux de :    La Préhistoire, c'est pas sorcier   (D)

<<<<<<<<<

 

> sur  france.tv  jusqu'au 9/12/2022 :  

    la série  C'est toujours pas sorcier,  dont les épisodes :

       •  Homo sapiens, le dernier survivant  (D)

       •  Le mystère des menhirs   (D)

       •  La grotte Chauvet, les origines de l'art   (D)

<<<<<<<<<

 

> sur  france.tv  jusqu'au 05/04/2024

    les 26 épisodes de la série  Il était une fois... la vie :   

- Et la vie va, la planète cellule, la naissance, les sentinelles du corps, la moëlle osseuse, le sang,

- les petites plaquettes, le cœur, la respiration, le cerveau, les neurones,

- l'œil, l'oreille, la peau, la bouche et les dents, la digestion,

- l'usine du foie, les reins, le système lymphatique, les os et le squelette, les muscles et la graisse, 

- Guerre aux toxines, la vaccination, les hormones, les chaînes de la vie, Réparation et transformation,

<<<<<<<<<

 

> sur  arte.tv  jusqu'au 31/12/2024

   la série de desssins animés  Silex and the city  (F)

<<<<<<<<<

 

                  Programmes en télévision

 

> à partir de lundi 26 juillet 2021 à 18h20,  France 4 

   rediffusera des épisodes de la série animée hors préhistoire

   Il était une fois... les explorateurs    25min

Après l'histoire de l'Humanité, Maestro, héros à la longue barbe blanche, retrace l'histoire des grands explorateurs à travers les temps. Des 1ers navigateurs à Auguste Piccard, en passant par Christophe Colomb, Vasco de Gama ou bien l'exploratrice Alexandra David Neel. Toujours accompagné de Pierrot, Pierrette, Nabot et Le Gros, Maestro offre la possibilité à nos jeunes enfants de redécouvrir l'Histoire et ses grands hommes tout en amusement !

lundi 26,  mardi 27,  mercredi 28,  jeudi 29,  vendredi 30,

lundi 2/8,  mardi 3/8, mercredi 4/8,  jeudi 5/8,  vendredi 5/8,  ...

<<<<<<<<<

 

> vendredi 30 juillet 2021 à 17h40,  Arte  rediffusera

   un documentaire de la série  Enquêtes archéologiques

   Les bâtisseurs de Stonehenge   (D)   30min

<<<<<<<<<

 

> dimanche 1er août 2021 à 9h20,  Arte  rediffusera

   un documentaire  hors préhistoire

   de la série  Enquêtes archéologiques

   La géographie sacrée des Incas   30min

   rediffusion jeudi 5 août à 6h.

Une spécialité peu connue, l'archéologie du paysage, permet de décrypter le site archéologique inca de Choquequirao, perché à plus de 3000 mètres d'altitude au Pérou.

<<<<<<<<<

 

> dimanche 1er août 2021 à 9h50,  Arte  rediffusera

   le documentaire

   L'or blanc de Hallstatt, un trésor de la préhistoire   55 min

Dans les Alpes autrichiennes, le beau village de Hallstatt, sur les rives d'un lac turquoise, abrite la plus ancienne mine de sel au monde, lequel y est exploité depuis environ 7 000 ans. Source de richesses et de prospérité, mais aussi à l'origine d'innovations techniques, de réseaux commerciaux et d'échanges culturels, cet «or blanc» a entraîné une sorte de petite «mondialisation» il y a déjà 2 500 ans. Extrait par les hommes - jusqu'à 400 tonnes par an -, et transporté par les femmes, le sel, surtout, a conservé dans des conditions exceptionnelles les traces des peuples préhistoriques qui creusaient les entrailles de la montagne pour accéder à la précieuse ressource.

<<<<<<<<<

 

> lundi 2 août 2021 à 6h30,  Arte  rediffusera

   un documentaire hors préhistoire

   de la série  Enquêtes archéologiques

   Crête, le mythe du labyrinthe   30min

La Crète fut, entre 3000 et 1400 av. J.-C., le berceau de la première grande civilisation du monde grec : les Minoens. Premier peuple européen à maîtriser l'écriture, ceux-ci ont construit de somptueux édifices dont l'architecture complexe et monumentale n'a cessé d'interroger les archéologues. Les mythes grecs ont ainsi longtemps été exploités pour expliquer ces structures. Des fouilles récentes dans les monuments de Cnossos, Phaistos et Sissi ont finalement abouti au décodage de ces édifices, notamment grâce à la syntaxe spatiale. Cette méthode révolutionnaire permet de déduire l'usage d'un bâtiment en analysant son accessibilité

<<<<<<<<<

 

> mercredi 4 août 2021 à 6h05,  Arte  rediffusera

   un documentaire hos préhistoire

   de la série  Enquêtes archéologiques

   Teotihuacan, naissance d'une métropole   25min

La célèbre cité de Teotihuacan, au Mexique, serait la plus ancienne métropole d'Amérique. Créée au IIe siècle avant notre ère, elle n'a cessé de s'étendre jusqu'à son déclin au VIe siècle. Ni maya, ni zapotèque, Teotihuacan représente une civilisation à elle seule. Après un siècle de fouilles, les scientifiques ont découvert que la cité aurait attiré des migrants venus de toute la Méso-Amérique, créant ainsi un nouveau modèle : la métropole cosmopolite. Les archéologues ont exhumé des indices qui révèlent qu'elle était une immense plaque tournante du commerce

<<<<<<<<<

 

> mercredi 4 août 2021 à 17h45,  Arte  rediffusera

   un documentaire hors préhistoire

   de la série  Enquêtes archéologiques

   Groenland, l'épopée viking   25min

En l'an 986, après avoir été banni de Norvège puis d'Islande, le chef Viking Erik le Rouge part à la conquête d'une terre inhabitée : le Groenland. Avec son littoral austère, ses vallées dénudées balayées par les vents et ses fjords peu navigables, «la terre verte» est bien moins accueillante qu'il ne l'avait imaginé. Comment les Vikings ont-ils réussi à conquérir ce territoire de l'extrême et à s'y installer durablement ? Peter Eeckhout rejoint sur place une équipe de chercheurs franco-danoise, qui, à rebours des idées reçues, a découvert suffisamment d'éléments attestant de leur implantation.

<<<<<<<<<

 

> jeudi 5 août 2021 à 6h,  Arte  rediffusera

   un documentaire de la série  Enquêtes archéologiques

   La géographie sacrée des Incas   30min

Une spécialité peu connue, l'archéologie du paysage, permet de décrypter le site archéologique inca de Choquequirao, perché à plus de 3000 mètres d'altitude au Pérou.

<<<<<<<<<

 

> jeudi 5 août 2021 à 17h40,  Arte  rediffusera

   un documentaire de la série  Enquêtes archéologiques

   Amazonie,  un peuple oublié   30min

Réputée hostile, l'Amazonie a longtemps été considérée par les scientifiques comme un territoire vierge, quasi déserté par l'homme. En Guyane française, des fouilles récentes ont mis à mal cette théorie : grâce à des vues aériennes, les archéologues ont découvert d'incroyables champs surélevés datant du XIIIe siècle, mais aussi des chemins, des canaux et des digues. Les peuples indigènes de la région y auraient planté de nombreux arbres fruitiers et médicinaux, et auraient contribué par leur activité à créer la mystérieuse terra preta, une terre très fertile aux vertus autorégénératrices.

<<<<<<<<<

 

> vendredi 6 août 2021 à 17h40,  Arte  rediffusera

   un documentaire de la série  Enquêtes archéologiques

   L'histoire oubliée des Swahilis   30min

L'origine d'un peuple de la côte est africaine a longtemps intrigué les scientifiques : les Swahilis. Ils parlent une langue mâtinée d'arabe et pratiquent l'islam depuis le VIIIe siècle. Sur leur territoire se trouvent des ruines d'opulentes cités de pierre, édifiées entre les Xe et XVe siècles. Les premiers explorateurs refusent de croire que des villes à l'architecture aussi élaborée aient pu être construites par des Africains. Pétris d'une idéologie colonialiste, ils attribuent ces vestiges aux Romains ou aux Phéniciens.

<<<<<<<<<

 

                           Futures rediffusions ?

 

    France 5  rediffusera

    Schnidi, le fantôme du Néolithique   92min

   documentaire de Thibaud MARCHAND

À l'été 2003, à 3 000m d'altitude sur un glacier en contrebas du col du Schnidejoch, en Suisse, des archéologues découvrent l'équipement complet d'un homme du Néolithique, datant de près de 5 000 ans. Mais son corps reste introuvable... Les recherches pour tenter de découvrir l'histoire de Schnidi...

<<<<<<<<<

 

    Arte  rediffusera

    Sapiens, et la musique fut   55min

Depuis quelques années, préhistoriens, archéologues et musicologues tentent de retrouver le moment où la musique est née. L'art de nos ancêtres est longtemps passé pour exclusivement visuel. Mais des découvertes ont ébranlé ces représentations, notamment celle d'os d'oiseaux perforés ressemblant furieusement à des flûtes, vieux de plus de 35 000 ans, retrouvés au cours des années 1990 dans le Jura allemand. Explorant les grottes "avec les oreilles", des acousticiens ont aussi établi des liens entre l'emplacement des peintures pariétales et la résonance des parois. Autant d'avancées qui incitent à reconsidérer certains objets préhistoriques. 

<<<<<<<<<

 

    France 5  rediffusera

   le documentaire  Enquête sur l'île des moaï   55min

Pour découvrir les secrets de l'île de Pâques, ce film propose de déconstruire virtuellement les moaï, les mystérieuses statues qu'on y trouve. Ces moaï disposés le long des côtes ont la tête surmontée de chignons de pierre rouge, des orbites creuses et regardent vers l'intérieur des terres. Leurs dos portent encore d'énigmatiques gravures à moitié effacées. À leurs pieds, les archéologues ont retrouvé des quantités d'ossements humains. Ces moaï sont l'une des clés pour comprendre l'apogée et la chute de cette incroyable culture insulaire. Les dernières campagnes de fouilles remettent en cause les hypothèses établies, et éclairent sur la fonction de ces statues et la raison de leur abandon.

<<<<<<<<<

 

    Arte  rediffusera

   les 3 épisodes de la série  L'odyssée de l'écriture,

   une histoire captivante avec de nouvelles révélations.

 1- Les origines.

Un voyage à travers le temps et le monde pour comprendre la manière dont l'écriture a façonné les sociétés humaines au cours des millénaires.

 2- L'empreinte des civilisations.

Sur quel support et avec quelmatériel écrire ? L'Égypte antique utilise le papyrus, et le Moyen-Âge le parchemin... jusquà l'invention de l'impression par Gutenberg.

  3- Une nouvelle ère.

Au XXème siècle, l'écriture devient un enjeu idéologique.

<<<<<<<<

 

   Arte  rediffusera

   3 documentaires hors préhistoire consacrés à l' EAU,

   épisodes de la série  H²O : l'eau, la vie et nous

    Pulsations. 

Depuis 4,5 milliards d'années, toute forme de vie est liée à l'eau depuis son apparition sur Terre. Pourtant, "l'or bleu" est en danger, tant l'asséchement des nappes, les sécheresses, les pollutions et les incendies se multiplient. Dans dix ans, les besoins en eau douce dépasseront de 40 % ce que la Terre est en mesure de fournir. L'espoir que cessent les spirales de la surexploitation et de la pollution, amplifiées par le réchauffement climatique, s'amenuise de jour en jour.

  Civilisations.

La bipédie de l'homme a-t-elle été motivée par le besoin de marcher dans les rivières et les lacs et d'y pêcher ? Comment "l'or bleu" a façonné les sociétés, dépendantes d'une eau douce qui représente pourtant moins de 1 % de cette ressource sur Terre. En Égypte et en Chine, l'histoire montre que l'émergence des civilisations est liée à la proximité des peuples avec les grands fleuves. Mais la naissance de l'agriculture sur leurs rives fertiles a vite favorisé la surexploitation des sources. Aujourd'hui, les effets néfastes de la multiplication des barrages ou le scandale du pompage souterrain en Arizona et en Arabie saoudite constituent des exemples parmi d'autres des méfaits de la surpuissance inconsciente des hommes.

  L'urgence.

Les nouveaux enjeux liés à l'eau (sécheresse, pollution, surexploitation) ont commencé à façonner un nouvel ordre mondial, entre conflits liés aux pénuries et crises sanitaires sans précédent. À Gaza, 97 % de tous les puits sont trop salés, et la nappe phréatique est polluée. En Afrique du Sud, les ONG doivent importer de l'eau potable, tandis que des agriculteurs se suicident par désespoir. En 2006, la pire sécheresse de l'histoire en Syrie a eu un effet domino sur les révoltes qui ont bouleversé le pays. Partout, la surexploitation des aquifères assèche et détruit les sols. La crise de l'eau doit s'énoncer au pluriel.

<<<<<<<<<

 

XXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXX

 

• Expositions, Ateliers, Stages, Spectacles, Rencontres...

 

> du 9 juin 9 août 2021, le Musée d'Archéologie Nationale de Saint-Germain-en-Laye, dans les Yvelines (98), propose une exposition « À l'eau, le Bourget ?  Habiter au bord des lacs en Savoie entre 1060 et 805 avant notre ère ». Elle est consacrée aux habitats sur pilotis du lac du Bourget, inscrits au Patrimoine mondial de l'Unesco depuis 2011.

<<<<<<<<<

 

120 000 BP... et d'un africain de notre époque !!!

Championnats Européens de Tirs Préhistoriques

Depuis les années 1980, des préhistoriens ont créé un championnat européen de tirs aux armes de jet préhistoriques pour mieux comprendre le fonctionnement des propulseurs de sagaies. Plus de 800 amateurs ont participé à ces épreuves en 2018 dans une vingtaines de bourgades, dont  Carnac en Bretagne, Castel Merle en Dordogne, Tautavel en Pyrénées... 

Selon évolution Covid en 2021,

Se renseigner   www.castel-merle.com

<<<<<<<<<



Plan du site | Mentions légales | Copyright Six degrés 2021 - Tous droits réservés