Repérages dans éditions modifiées

5- Ouvrages réédités avec modifications limitées des textes

                 (cas assez rare pour les romans)

 

Attention !  Instructions à ne mettre en application éventuelle qu'après parfaite aisance et connaissance de la méthode CAL

 

> Rappel : Une "réédition à l'identique dont les textes et les éléments structurels (chapitres et paragraphes) sont restés conformes à l'édition originale, conserve les repères CAL sans modification, même en cas de corrections de fautes de syntaxe, grammaire, orthographe ou impression...

C'est le cas le plus fréquent pour les romans.  De même pour une réédition ajoutant ou supprimant uniquement des illustrations, dessins, photos... ou une préface, une postface, un commentaire...

 

Lorsque des modifications nombreuses et importantes concernent des chapitres et/ou des paragraphes (ajout, suppression, réunion, division...), il vaut mieux considérer la réédition comme une nouvelle édition

et lui affecter un nouveau repérage CAL.

 

 

5.1.1- Cas assez courant pour les ouvrages documentaires mais rare pour les romans : une "nouvelle édition revue ou révisée... actualisée... augmentée", avec d'importantes et nombreuses modifications du texte, avec ou sans nouveau titre, doit être considérée comme une nouvelle édition et recevoir un nouveau repérage CAL précédé de N (= Nouveau / New) dans les notes ; exemple : N.C7.A9.L5.

 

5.1.2- Dans l'ouvrage, incrire un N devant les numéros de chapitres. Inutile d'ajouter N aux numéros d'alinéas dans les marges.

 

5.1.3- Si ce n'est déjà fait, rappeler clairement en tête du livre qu'il s'agit d'une nouvelle édition...  et le titre de l'édition originale s'il a changé (réédition de ...)

 

 

5.2- Nouvelle édition avec modification/s du chapitrage...

si l'auteur n'a pas numéroté les chapitres de l'édition d'origine ni ceux de la nouvelle édition, on se réfère donc aux numéros de chapitres inscrits par le lecteur en application de la méthode CAL.

 

5.2.1- un chapitre ajouté : donner au nouveau chapitre le même numéro que le chapitre précédent précédé de la lettre N et suivi de la lettre a. exemple :  N9a.  Les chapitres suivants conservent leur numéro d'origine.

> Si plusieurs chapitres successifs sont ajoutés, utiliser les lettres suivantes : a b c...

 

5.2.2- un chapitre supprimé  :  à la fin du chapitre précédent "non-supprimé", inscrire "chapitre X supprimé", X étant le numéro de ce chapitre dans l'édition d'origine. Les chapitres suivants "non-supprimés" conservent leur numéro d'origine.

> Si plusieurs chapitres successifs sont supprimés, l'inscription sera "chapitres X Y Z supprimés".

 

5.2.3- des chapitres réunis : après la lettre N, accoler les numéros des anciens chapitres dans l'ordre de leur réunion,

exemples : normalement  N.8+9  ou éventuellement  N.9+8.

Les repères d'alinéa sont modifiés... sauf pour l'ancien chapitre placé en tête du nouveau...

 

5.2.4- un chapitre divisé : devant chaque nouvelle section, conserver le numéro de l'ancien chapitre suivi des lettres ND et compléter avec les lettres a b c...  

 

 

5.3- Nouvelle édition avec modifications de paragraphage.

Une "nouvelle édition revue... etc", dont les textes ne comportent que des modifications  de détails plus ou moins limitées*, utilise des repères CAL inscrits (entre parenthèses) qui s'ajoutent ou remplacent certains repères d'origine ; les autres repères CAL ne sont pas modifiés.

* autres que les corrections de fautes de syntaxte, grammaire, orthographe ou impression. Ces modifications de détails figurent le plus souvent dans les alinéas. Les repères CAL d'alinéas modifiés ou réorganisés seront inscrits en marge quel que soit leur chiffre d'unité.

 

5.3.1- alinéa modifié par ajout, retrait ou remplacement

       de mot(s) ou phrase(s) = le repère de l'alinéa suivi de M

       soit repère noté (A9M)      inscrit en marge (9M)

       Rappel : les corrections de fautes de conjugaison, grammaire,

       orthographe... impression... ne modifient pas le repère CAL.

 

5.3.2- alinéas regroupés = les repères unis par des +

         soit repère noté (A8+9)     inscrit en marge (8+9)

 

5.3.3- alinéas modifiés et regroupés

       soit repère noté (A8+9M)     inscrit en marge (8+9M)

 

5.3.4- alinéa supprimé = son repère suivi d'un dièse #

         soit repère noté (A9#)      inscrit en marge (9#)

         entre la fin de l'alinéa précédent et le début du suivant

         pour éviter un trou dans la numérotation.

 

5.3.5- alinéa ajouté = le repère de l'alinéa précédent suivi de a

         soit repère noté (A9a)      inscrit en marge (9a)

 

5.3.6- alinéas ajoutés et se suivant = utiliser les lettres a,b,c...

         soit repères notés (A9a), (A9b), (A9c)...

       inscrits en marge (9a), (9b), (9c)...

 

5.3.7- alinéa divisé  = chaque nouvel alinéa garde le repère

         de l'alinéa d'origine suivi de a, b, c... selon besoin ;

         soit mêmes inscriptions que 5.3.6 ci-dessus

         à la place du repère d'origine.

 

5.3.8- alinéa divisé avec modification(s) = le repère de chaque

       nouvel alinéa comportant au moins une modification

       prend un M = repère noté (A9aM)  inscrit en marge A9aM

 

5.3.9- alinéa(s) ajouté(s) avant le premier d'un chapitre

       = le repère du premier alinéa suivi de z,y,x... en remontant.

         Par exemple, si trois alinéas sont ajoutés avant le premier

       d'un chapitre, les repères CAL notés (A1x)-(A1y)-(A1z)

       seront inscrits en marge suivis des alinéas 1 2 3 ...

       donc dans l'ordre suivant : 1z-1y-1x-1-2-3...

 

 

Stockage infos :

 

Grotte Chauvet

Dans le sud de l’Ardèche, la grotte Chauvet Pont d’Arc est la plus ancienne grotte ornée connue au monde. Les peintures datent de 36 000 ans, elles sont deux fois plus anciennes que celles de Lascaux. Pour des raisons de conservation, la grotte n’a jamais était ouverte au public.
Pour transmettre et partager ces beautés souterraines, il y a quelques mois, naissait, à deux pas de la grotte, le plus grand fac-similé jamais réalisé au monde, la Cavecne du Pont-d'Arc.

Les secrets de la grotte Chauvet (extrait)

Comment cette réalisation a-t-elle pu voir le jour ? Techniciens, scientifiques, architectes, sculpteurs, informaticiens, artistes, plasticiens, nous racontent…Une véritable aventure de plusieurs années nous fait pénétrer au coeur des images de la préhistoire.
Le parti-pris du projet a été de reproduire à l’échelle 1 le milieu souterrain. Il faut donc recréer une grotte pas tout à fait la même puisque la grotte Chauvet est immense, mais il faut créer les volumes, les parois, les sols car les peintures reproduites ne prendront toute leur vérité que si elles sont montrées dans une atmosphère qui se rapproche de leur milieu naturel originel. La grotte Chauvet est grandiose, 20 mètres de haut par endroits et elle s’étend sur 8500 m2 ; 3500 m2 seront reproduits, les plus riches en représentations. Plus de quatre années seront nécessaires pour arriver à l’ouverture au public de cet espace, cette petite soeur de la grotte Chauvet, complétée par la galerie pédagogique de l’Aurignacien qui documente la vie de nos lointains ancêtres. 
Alors que la caverne s'apprête à accueillir son millionième visiteur, découvrez l'aventure humaine et sensible extraordinaire derrière l’exploit technologique !

Un film réalisé par Christian Tran
Une coproduction  Flair production et France télévisions an?

<<<<<<<<<

 

Equinox   d'Anne DOUILLET     (D)  ou  (F)  ???

s/t. petit cheval de la grotte ornée du Pont d'Arc, Ardèche 

éd. Dolmazon du Cheylard 2015 -21x27cm -36p. -32 ill.  coul? 

préface Dominique BAFFIER (conservateur général honoraire du patrimoine, grotte Chauvet)

>éd> La première image de ma vie, c’est cette lumière si rouge, si chaude, avec une fumée qui bouge. D’une main sûre et habile, je suis dessiné. Quel joli sentiment que celui d’exister !
Dessiné par un homme préhistorique sur une paroi de la grotte, je raconte ma vie dans le noir et sous la lumière des torches lors des visites successives des hommes.
Noctulette, la petite chauve-souris, est mon amie.
Elle volette dans toutes les salles et me décrit les autres animaux dessinés dans la caverne : un aurochs, plus loin deux rhinocéros, ici un mégacéros, voilà des lions poursuivant des bisons et là un mammouth…
Tous, nous partageons l’espoir de revoir les hommes.
Jusqu’au jour où…

<<<<<<<<<

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



AZERTY clavier amélioré RAF


Bienvenue...  que vous soyez arrivé sur ce site par hasard, par simple curiosité ou par intérêt pour le sujet.

En effet,  le clavier  AZERTY  actuel  est le plus mal adapté à l'écriture de la langue pour lequel il a été conçu !  notamment pour la difficulté de taper les majuscules accentuées  (surtout É),  les lettres liées  œ Œ æ Æ  et les guillemets chevrons  « » ...  Il comporte aussi quelques incohérences : comme la touche portant uniquement un petit  ² , alors qu'il faut chercher le petit  ³  dans les Alt +code...  et la touche 9 portant un 2ème accent circonflexe  ^  inutile et qui refuse de se placer sur une lettre !

Depuis les machines à écrire jusqu'aux ordinateurs, la disposition des 26 lettres, des 10 chiffres, des signes de ponctuation... n' a pas changéC'est dû à la résistance des utilisateurs à modifier leurs habitudes de tape ; en effet, il est assez difficile de démémoriser et remémoriser la tape  «à l'aveugle»  (même à demi-aveugle et à deux doigts)  d'au moins 80 caractères courants.

Par contre,  dès les premières utilisations des claviers avec les ordinateurs,  bien des modifications se sont nécessairement imposées au fur et à mesure  de l'évolution  de l'informatique. Tous les claviersQWERTY,  QWERTZ,  AZERTY...  ont reçu de nouvelles touches de commande dont certaines ont été déplacées par la suite.

Aujourd'hui,  avec l'adjonction des 3èmes et 4èmes caractères,  des touches s'avèrent mal disposéesnotamment  AltGr  quand elle doit être appuyée avec l'une ou l'autre touche  Maj.

ÉTUDE  AFNOR  de  MODIFICATION  et  NORMALISATION  du  CLAVIER  AZERTY

Fin 2015, le Ministère français de la Culture avait demandé à l'AFNOR d'étudier la modification du clavier AZERTY pour en corriger les manques et les inconvénients,  et faciliter l'écriture d'autres langues et de caractères et symboles devenus plus courants.

Mais ce n'est que le 6 juin 2017  que les conclusions  de cette étude  ont été portées  à la connaissance du public,  avec la possibilité  de critiquer  et faire des suggestions  jusqu'au 9 juillet 2017,  avec un dépouillement  le 12  pour un dépôt de la norme  en septembre 2017,  ce qui paraissait très précipité.

Ce délai d'un mois  était bien trop court  pour permettre  des critiques constructives,  et surtout pour faire d'autres propositions que celles de l'Afnor qui ne concernaient que les touches de caractères et omettaient les touches de commande.  Toutes ces modifications,  qui demanderont  plus ou moins d'adaptations  des habitudes des utilisateurs des claviers, doivent être bien réfléchies et suffisamment testées.

La publication de la norme  NF-z71-300  a plusieurs fois été reportée ; elle a finalement été publiée le 2 avril 2019.  Elle est en période de rodage et comme toutes normes,  elle peut être discutée et améliorée.

ÉTUDE  de  CLAVIER  AZERTY  AMÉLIORÉ  RAF

L'étude  de clavier AZERTY amélioré  RAF a duré de juin 2017 à juin 2019 à partir de claviers PC ;  chaque modification étant suivie d'une période de tests sur maquettes statiques aux dimensions réelles. 

Cette étude concerne  en  priorité  une  meilleure  accessibilité  et  des combinaisons  plus  faciles  de certaines touches de commande :  Maj,  AltGr,  Ctrl,  Suppr...  et  une optimisation  du clavier numéral...  Cela concerne en fait  tous les claviers existants : QWERTY,  QWERTZ,  AZERTY,  DVORAK,  BÉPO... qui ont les mêmes dispositions malaisées de ces touches de commande,  qu'il soit  PC   ou  Mac.

En ce qui concerne les touches de caractères,  l'étude  RAF  s'oblige à ne pas trop  perturber les utilisateurs ;  ainsi,  conservent  leurs  places :  les 26 lettres,  les 10 chiffres,  les ponctuations,  les 12 fonctions  et la plupart  des commandes.

En ajoutant  des  3èmes  et  4èmes  caractères  sur la plupart des touches, on a évité d'éparpiller  les  caractères  annexes  de  l'écriture :  accents,  guillemets,  parenthèses,  signes arithmétriques...  mais il ont été assemblés  en groupes logiques  et bien repérables, comme les signes de ponctuation actuels.

L'étude de clavier AZERTY amélioré  RAF applique  quelques  principes  simples  qui peuvent être déclinés de plusieurs façons  et intégrer  d'autres  idées ; c'est  pourquoi  les   critiques  constructives  et  les  suggestions,   venant  de toute la  Francophonie,  seront  appréciées  dans le but d'obtenir  des claviers,  de bureau  et  portable,  plus  faciles  à utiliser...  Un blog sera ouvert en octobre 2019.

Ne vous arrêtez pas  à un rapide examen superficiel,  prenez le temps de bien prendre connaissance de cette étude et des claviers de bureau et portable  AZERTY  améliorés  RAF...  et même  de les tester sur  "maquettes statiques"...  

Cordialement,       Raf

 

mettre  ici  une image centrée ( 50 x 180 mm maxi ) du clavier de bureau  AZERTY amélioré avec clavier numéral

 

 

 

 

                                                                                                                         

SOMMAIRE                                                                                                      © Raf Bever - Modèles déposés à l'INPI

1 - Analyse sommaire du clavier  AZERTY  actuel 

2 - Analyse du clavier  AZERTY  normalisé AFNOR  

          29 - Commentaires sur le clavier concurrent BÉPOÈ                                                 mettre  ici  une image

3 - Proposition de clavier  AZERTY  amélioré  RAF                                                     de portable sans clavier numéral

          31 - Mots et abréviations utilisés dans les explications                                                de 55 x 65 cm environ       

          32 - Examen sommaire du clavier AZERTY amélioré  RAF 

4 - Améliorations des touches de commande

5 - Améliorations des touches de caractères

6 - Analyse sommaire des claviers numéraux actuels

7 - Optimisation du clavier numéral

8 - Claviers  AZERTY  améliorés  RAF  pour ordinateurs portables

9 - Modifications de la platine et de quelques touches des claviers

10- Images des claviers  AZERTY  améliorés  RAF                                        Dernière mise à jour le  21  juin  2019

 

1-  ANALYSE  SOMMAIRE  DU  CLAVIER  AZERTY  ACTUEL

 

11-  Avant de développer des suggestions, il faut comprendre l'évolution des claviers actuels : QWERTY,  QWERTZ,  AZERTY, DVORAK, BÉPOÈ...  car des modifications ont été faites depuis les claviers de machines à écrire,  puis des premiers claviers d'ordinateurs :  IBM,  Commodore,  Amiga...  Voir historique, explications et illustrations sur le net,

       • taper :  histoire claviers populaires   puis chercher et cliquer sur  clubic.com

       • taper :  disposition touches claviers saisie   puis chercher et cliquer sur  fr.wikipedia.org

 

12-  Il est compliqué d'écrire certains caractères du français avec ce clavier, notamment :

    • les majuscules accentuées, surtout  É  et  Ç,    les lettres liées  œ  Œ  æ  Æ

    • les guillemets doubles chevrons  «  »,  les espaces insécables,  le long tiret cadratin  —  (pour les dialogues), 

    • des signes plus ou moins courants :  ³  ×  ÷  ±  ≠  ‰ ½  ⅓  ⅔  ¼  ¾  ≥  ≤       Ø  ♂  ♀  ©    ®    ...

 

13-  pour écrire certaines langues étrangères,  européennes en particulier,

        il manque  15  caractères :  ¿  ¡  ß  ij  IJ  ø  Ø  ð  Р þ  Þ  ł  Ł  ħ  Ħ ... 16  accents... et   5 paires de guillemets.

 

14- La touche  AltGr  n'est pas suffisamment exploitée pour sélectionner des 3èmes et 4èmes caractères  ;  seules 13 touches, 11 sur la rangée des chiffres et 2 (eE€) et ($£¤), comportent  3  caractères.

 

15- Des signes accessoires à l'écriture sont placés de façon très aléatoire : 

• les accents  grave  et  circonflexe,  le tréma  et le tilde  ` ^ ¨ ~  sont sur  3  touches très écartées,  le  ù  est séparé de  (U),

• les parenthèses, crochets et accolades sont en  2  groupes parés :  les ouvrantes  ([{  sur les touches  (5) et (4 et les fermantes  )]}  sur les touches (°) et (+),

 

16- La touche où l'exposant  ²  est "en quarantaine" ne porte pas de caractère  en Maj !   et l'exposant  ³  est absent !

 

17- Seuls les chiffres sont alignés en haut,  et les ponctuations sont groupées en bas à droite, mais le  point  .  est  en Maj  et le  point d'exclamation  !  en direct ; l'inverse serait préférable.

 

18- Mais l'amélioration du clavier AZERTY ne doit pas consister qu'à déplacer et ajouter des caractères.

Il faut aussi  -et en priorité-  rendre mieux accessibles  et mieux associables  certaines touches de sélection et de fonction, dont la tape est  aujourd'hui  gênée  par les malpositions  entre celles  d'origine des machines à écrire  et celles ajoutées de façon plus ou moins aléatoire au fur et à mesure de l'évolution de l'informatique.

• Ainsi, les touches  Maj  sont enclavées par les touches  Ctrl,  cause plus ou moins fréquente de faute de tape ;  en outre, la touche de droite est bien trop large et la gauche est un peu trop étroite.

• L'unique touche  AltGr  est mal placée vers le centre ;  pour sélectionner aisément les futurs  4èmes caractères,  elle devra être doublée  et chacune rapprochée d'une touche  Maj.

• La touche  (Retour arrière)  =Suppression arrière,  la touche  (Suppr)  =Suppression avant,  et la touche  (Insert)   sont groupées... mais seraient mieux accessibles si elles étaient alignées au milieu du clavier médian.  

Ces réaménagements nécessaires sont donc prioritaires.  Ils sont valables aussi pour  tous  les claviers  PC  ou  Mac,  QWERTY,  QWERTZ,  AZERTY,  DVORAK,  BÉPOÈ...

Ensuite seulement,  on pourra étudier l'ajout et le placement des caractères.

 

19-  Les claviers ont déjà été plus ou moins modifiés dans le passé. Des touches sont apparues par étapes : Ctrl, Alt, Alt Gr, Windows, Menu, Suppr, Inser, Impr écran/Syst, Arrêt défil, Pause/Attn, Echap, fontions F, touches de défilement et de commande du pointeur, clavier numéral...

Elles ont été placées et plus ou moins déplacées par la suite. Ainsi :

• 10  touches de fonctions,  placées à l'origine verticalement à gauche du clavier d'écriture,  à portée de la seule main gauche,  ont été reportées au dessus du clavier, à portée des deux mains, ce qui est nettement mieux. Elles sont  12  maintenant.

• La touche  (Windowsde gauche a été créée,  puis celle de droite a été ajoutée sans véritable nécessité.

à l'inverse, la touche  (Alt était double à l'origine, puis celle de droite a été affectée à la fonction  (Alt Gr)  lorsque sont apparus les premiers  "3èmes caractères"  sur certaines touches.  Davantage utilisée aujourd'hui, et plus encore à l'avenir, elle s'avère gênante car mal placée, trop "centrale".

• Les touches  (Ctrl, Win, Alt, Alt Gr, Menu)  ont finalement été placées dans les espaces libres, à droite et à gauche de la barre d'espacement... sans bien étudier la situation. Cela a eu pour conséquence d'enclaver les touches  (Maj), d'usage fréquent et rapide, cause de plus ou moins d'erreurs de tape avec les touches  (Ctrl) juste en dessous.

En conclusion, NE PAS SE PRIVER AUJOURD'HUI  d'ADAPTER LES CLAVIERS AUX NÉCESSITÉS ACTUELLES.

 

2- ANALYSE  DU  CLAVIER  AZERTY  normalisé  AFNOR

 

L'analyse a  été faite d'après la  "carte complète"  établie  par l'AFNOR...  que l'on espère évidemment reproduite intégralement sur les claviers qui seront éventuellement commercialisés.

Car un modèle de clavier,  de marque allemande CHERRY,  montré sur le site web  norme-azerty.fr/img/cherry_2.jpg  ne présente pas sur les touches, tous les 3èmes et 4èmes caractères qu'elles peuvent taper !  Ce qui est impensable étant donné qu'il faut mémoriser de nombreux nouveaux caractères et les nombreux déplacements d'anciens.

 

20- Dans le but évident de ne pas modifier la structure et le nombre de touches du clavier, les modifications portent exclusivement sur la répartition des caractères anciens et nouveaux, sauf les 3 touches F G H  qui acquièrent une fonction de sélection.

      N'ont pas été modifiées ni déplacées : les 12 touches de fonctions  et Échap,  les 14 touches de commande : Entrée, Suppr, Tab, Verr Maj, Maj, Ctrl, Alt, Alt Gr, Menu, Windows.  Les touches  Maj  restent donc enclavées par les touches  Ctrl,  l'unique touche  AltGr  reste gênante et difficile à coordonner avec les touches  Maj,  surtout celle de gauche.

      Les claviers médian et numéral n'ont pas été modifiés, laissant persister les doublons inutiles des commandes de défilement et du pointeur, au détriment d'une optimisation du clavier numéral.  Les touches  Suppr  et Inser  restent  groupées mais non alignées.  Les témoins lumineux  restent dissociés des touches qui les concernent. 

      Sont restés en place : les 10 chiffres et les 52 lettres, minuscules et majuscules, ainsi que les caractères   é ( [ € ? : > < 

 

21- Les lettres accentuées   à é è  rejointes par  ê   ont été regroupées,  mais à gauche du clavier,  alors que l'ergonomie devrait placer au centre ces lettres très utilisées.

      Adjoindre aux lettres   à é è ê ù ç   leur majuscule accentuée sur la même touche  en AltGr +Maj  est une solution intéressante,  mais cela accentue fortement la "francitude" du clavier.  Les autres majuscules accentuées  avec  ^  et  ¨  seront obtenues comme les minuscules, en deux tapes : accent puis lettre majuscule.

      Les lettres liées  æ Æ  et  œ Œ   sont très justement placées  sur les touches  (A) et (O) en AltGr et en AltGr +Maj

  

22- Les accolades  sur les touches  (T) et (Y)  auraient pu être mieux associées aux parenthèses et crochets,  au lieu des accents, en AltGr +Maj  sur les touches de la même rangée (5) et (6).

      Les guillemets chevrons simples  ‹  ›   et surtout les doubles  «  »   usuels en français,  ont heureusement été ajoutés   en direct  sur les touches  (9) et (0).

      Les guillemets  ouvrants  allemands  (simple et double)  qui s'écrivent sur la ligne ont été oubliés  ,  ,,   -les fermants      sont identiques aux ouvrants anglais de la touche (9) ; et les chevrons inversés allemands  (simple et double)  ›  ‹   »  «  sont évidemment obtenus en inversant les français   ‹    «  »

 

23- Le bloc "ponctuations" est entièrement modifié, seuls le point d'interrogation  ?  et les deux points  :  restent à leurs places.    

       Sous le point d'interrogation  ?  le point  .  a remplacé la virgule  ,  placée sous le point d'exclamation  !  - l'inverse aurait été préférable, et la virgule, d'usage très fréquent, restant à sa place.

       Le point virgule  ;  est décalé de  2  touches vers la droite  et placé  en AltGr ;  logiquement, il aurait dû être placé  en direct  comme les autres ponctuations les plus usitées   .  ,  :  ;  

       La touche où les deux points  :  sont restés en place  en direct,  reçoit  en Maj  les points de suspension  ...  et  en Alt Gr  le point milieu  ·

       Les points inversés de l'espagnol   ¿  et  ¡   sont bienvenus  en Alt Gr  sur les mêmes touches.

       Le point d'exclamation   !  décalé de  2  touches vers la gauche,  est bienvenu  en Maj

 

24- 14  accents sont placés sur  11  touches  "éparpillées"  sur tout le clavier : (-1) (2) (3) (7) () () (I) (H) (V) (N) (!,) ; par contre, une très bonne idée les fait figurer -dans la carte complète du clavier-  au dessus ou au dessous  d'un rectangle allongé ce qui indique leur position sur ou sous la lettre qui sera tapée ensuite... 

   ... et le tilde  ~  est placé sur la touche sur la touche  (Nà cause du  ñ  tildé espagnol ;  c'est oublier qu'il est aussi utilisé dans d'autres langues,  dont le portugais sur  2  voyelles  ã  et  õ

 

25- Une touche au 2ème rang à droite,  offre 4 tailles de "tirets" :  le signe moins  -  est placé  en Maj,  le "petit" trait d'union  -  est  en AltGr +Maj,  le "plus large" tiret semi-cadratin  –  est  en direct,  et  en AltGr  le "très large"  tiret cadratin  —  utilisé pour marquer les changements de locuteurs dans les dialogues. Il aurait été plus logique de placer le "petit" trait union  en direct  et le semi cadratin,  moins utilisé,- en AltGr +Maj.

 

26- Les signes "math" courants   + - × ÷ = /   complétés par   ±  ≠  ≈      sont placés sur un groupe de  5  touches  réparties sur  3  rangées, à droite.  Le signe  est  en direct  alors que les signes  -  et  =  sont en Maj  et que  et  ÷  sont en Alt Gr.  La logique aurait voulu que les  5  signes  les plus courants   +  -  ×  ÷  =   soient tous  en direct. 

      Les signes   ≈  à peu près égal à   et   ≠   pas égal à   sont sur la même touche que   =  égal.

      Les signes  ≥  plus grand ou égal à  et    plus petit ou égal à   sont sur la même touche que les signes   >  plus grand que  et  <  plus petit que   restés en place à gauche. 

      L'ajout des fractions   ½   et   ¼   aurait au moins nécessité la présence de  ¾   

      L'absence de l'exposant  ³  sur le clavier actuel n'a pas été corrigée, mais pire, l'exposant  ²  a disparu,  compliquant encore plus la tape de    et  m³.

      Le symbole infini  ∞   est placé  en AltGr  sur la touche  (M)  et le symbole micro  µ  est placé sur la touche  (G) ;  la logique voudrait plutôt  micro  µ  sur la touche  (M)  et  infini  ∞  "visuellement"  sur la touche  (8).

      Les symboles  %  et  ‰  sont placés sur la touche  (Pà cause du mot  "pour"  commençant par  p ; on pourrait préférer y voir le symbole  pi  π  qui n'est pas au clavier.

 

27- Autres symboles

       L'esset  allemand  ß  (= ssest très justement sur la touche  (S),  minuscule en AltGr  et majuscule en AltGr +Maj.   

       S'il est logique  "orthographiquement et phonétiquement"  de placer le symbole du Dollar  $  sur la touche  (D),  il est plus logique  "visuellement"  de le placer sur la touche  (S)... et de laisser la touche  (Drecevoir la minuscule et la majuscule  ð  Р  de l'islandais en Alt Gr  et  Alt Gr +Maj.

       Le symbole de la Livre  £  sur la touche  (Z)   aurait été plus logique sur la touche  (L).

       Le symbole du  Yen  ¥  est absent.    

       Le symbole Copyright  ©  est placé  en AltGr   sur la touche  (X à gauche de la touche  (Cqui reçoit les minuscule et majuscule   ç  et  Ç

       Le symbole  Photo  ®   est absent.

       Le symbole  Registered   ®  est bien placé  en AltGr  sur la touche  (R),  mais disymétrique par rapport au...

       ... symbole  Trade Mark    qui est  mieux placé  en AltGR +Maj  sur la touche  (T).   

       Un symbole  Ʒ  (digramme EJest sur la touche  (W), minuscule  en AltGr  et majuscule  en AltGr +Maj.

 

 

28- Les touches  (F) (G)  (H) seraient aussi des touches modificatrices lorsqu'elles seraient tapées après un appui maintenu sur la touche  AltGr...  MAIS le mode d'action est imprécis ???

Mode symboles monétaires : AltGr + F   écrit normalement le symbole monétaire  ¤   Comment affiche-t-il des symboles de monnaies ?  sur quelles touches ou sur l'écran ?  et comment les taper ?

Mode lettres grecques : AltGr + G   écrit normalement le symbole  micro  µ   qui utilise la lettre grecque  micron.   Comment affiche-t-il l'alphabet grec ?   et mêmes questions ?

Mode lettres européennes spécialesAltGr + H   qui porte le symbole  Eu.  Comment affiche-t-il  les lettres spéciales à certaines langues européennes ?  et mêmes questions ? 

Mode caractères et symboles en accès directlesquels et comment ?

 

En conclusion, l'état actuel de ce clavier normalisé  n'engage pas vraiment à faire l'effort de s'y adapter, car il conserve les mêmes inconvénients des touches de commande mal placées, ne regroupe pas suffisamment certains caractères "apparentés", en éparpille d'autres, et oublie d'en incorporer quelques uns.

 

 

29-  COMMENTAIRES  sur  le  CLAVIER  concurrent BÉPOÈ

 

Une autre étude AFNOR  propose  deux  claviers  BÉPOÈ  avec des touches disposées "ergonomiquements pour écrire en français" : l'un de format et disposition classiques,  l'autre tout à fait différent.

 

291- Le clavier  BÉPOÈ  "classique"  existe depuis 2005  et a déjà fait l'objet d'ajustements  en 2009 et 2016Il s'inspire du clavier DVORAK  mis au point en 1930  pour la langue anglaise par August Dvorak. Le principe consiste à placer les caractères les plus utilisés sur les touches les plus accessibles, de façon à limiter les déplacements des doigts et des mains et à minimiser la fatigue et les problèmes aux muscles et articulations des mains et avant-bras.

 

292- Mais les ponctuations et les "accents sur parties mortes de touches mixtes" sont éparpillés  sur tout le clavier  !

 

293- D'une part, si les "jeunes novices" peuvent apprendre plus ou moins facilement à taper à l'aveugle sur ce clavier BÉPOÈ,  les "plus âgés" qui se sont formés à la tape sur un clavier AZERTY,  à l'aveugle ou non,  devraient entièrement  réapprendre à taper, ce qui ne sera pas évident pour beaucoup.  La transition s'étendrait donc sur plusieurs générations, soit au minimum sur plus de 60 ans.  C'est une des causes de l'avortement de plusieurs tentatives de modifications dans le passé : en 1907,  clavier ZHJAY  -  en 1976,  par Claude Marsan  -  en 1985,  par Yves Neuville...   ou  restées  plus ou moins  limitées : en 2002,  DVORAK.fr  par Francis Leboutte  -  en 2005,  BÉPOÈ.

 

294- D'autre part, un clavier trop particulier à une langue implique de continuer à savoir taper en dépannage, en voyage...  sur d'autres claviers.  Alors qu'aujourd'hui, on peut passer d'un clavier AZERTY à un clavier QWERTY ou QWERTZ sans trop de difficultés.

 

295- Enfin,  si chaque peuple  mettait au point  un clavier adapté  "ergonomiquement"  à sa langue,  on verrait fleurir  -rien qu'en Europe-  plus de  20  claviers  très différents  les uns des autres...  beaucoup plus différents que les adaptations à diverses langues des claviers actuels  QWERTY,  QWERTZ,  AZERTY...

 

296- L'idéal serait de partager un clavier international  à partir d'un compromis entre les principales langues utilisant l'alphabet latin ; évidemment moins ergonomique pour tout le monde,  mais avec une partie commune importante,  surtout les touches de commande et les catactères alphabétiques.  Il permettrait en dépannage, en voyage...  d'utiliser assez facilement n'importe quelle variante de ce clavier.

Mais il faudrait un hypothétique accord international ?  ONU, UNESCO, mais pourquoi pas dèjà en Europe !

Entretemps, IL EST ABSOLUMENT NÉCESSAIRE d'AMÉLIORER AUJOURD'HUI  LE CLAVIER  AZERTY.

 

3-  PROPOSITION   DE  CLAVIER  AZERTY  amélioré  RAF

 

> POUR  MIEUX  SUIVRE  LES  EXPLICATIONS  ET  COMPARER  LES  CLAVIERS, il est conseillé d'avoir sous les yeux  le clavier  "AZERTY  amélioré" proposé. Copier les modèles annexés à cette étude et les assembler pour faire une image du clavier complet (de bureau et/ou de portable selon vos besoins) aux dimensions réelles permettant de comparer avec votre/vos clavier/s actuel/s et de tester en effectuant des tapes virtuelles. 

 

31-  MOTS  et  ABRÉVIATIONS  utilisés dans les explications

 

clavier principal   à gauche,  au lieu de  central  (ce qu'il n'est pas),

clavier numéral    à droite,  au lieu de  numérique  (car tout est numérique en informatique),

clavier médian     "celui du milieu"  qui ne porte que des touches de commandes,

Sur ces 3 claviers,  les 6 rangs de touches,  celles de fonctions comprises,  sont numérotés de haut en bas. 

(Sélect)        désigne la touche de sélection des signes du clavier numéral qui remplace la touche (Verr Num),

(Suppr ar)   désigne dorénavant la touche  (Retour arrière),

(Suppr av)   désigne dorénavant la touche  (Suppr),

(Sup           désigne les 2 touches, droite et gauche, qui remplacent la touche (Alt Gr),

(Autres)       désigne dorénavant la touche  (Alt),

(WinMac)    désigne la touche spéciale  Windows  ou  Mac,

(Compose)   désigne la nouvelle touche qui commande la fonction "Compose",

Les autres touches de commande ne changent pas de nom

en direct      désigne le caractère, tapé directement,

                     figuré en bas et à gauche sur une touche de caractères,

                     (la lettre minuscule des 26 touches alphabétiques n'est pas figurée),

en Maj         désigne le caractère figuré en haut et à gauche,

                     (c'est la lettre majuscule des 26 touches alphabétiques), 

en Sup         désigne le caractère supplémentaire figuré en bas et à droite,

en Sup +Maj    désigne le caractère supplémentaire figuré en haut et à droite,

appui    préalable et maintenu sur certaines touches de sélection ou de fonction,

tape      brève sur les touches de caractères,  au lieu de  frappe  (trop brutale),

 

32-  EXAMEN  SOMMAIRE  DU  CLAVIER  AZERTY  amélioré  RAF

> en ayant sous les yeux les copies grandeur nature des annexes réunies  1 et 2,  ou 3 et 4.

la structure générale et les dimensions du clavier sont conservées,  mais il comporte  112 touches  au lieu de  105,  dont  5  touches  supplémentaires  de caractères  à droite du clavier principal ;  la plupart des touches  portent  4  caractères.  En effet,  si la touche  (Sup/ex-AltGr)  permet de taper un 3ème caractère,  conjuguée  avec la touche  (Maj),  elle permet d'en taper un 4ème ;  il serait stupide de ne pas profiter de ces deux possibilités de taper facilement de nouveaux caractères ; c'est prévu pour tous les nouveaux claviers AZERTY et BEPOÈ.

67  caractères  restent à leurs places  dont les chiffres, les lettres majuscules et minuscules, l'apostrophe, le tréma...

les  12  touches de fonctions,  la touche  (Echapet  8  commandes de défilement et de pointeur  restent à leurs places.

au 2ème rang,  4  caractères vont ailleurs,  20  nouveaux  caractères rejoignent les caractères restants qui permutent dans un ordre plus logique,  notamment : à droite et au centre,  un groupe de  4  touches de signes "mathématiques"  puis les parenthèses,  crochets  et accolades,  les % et ,  degré ° et infini   ;  au centre,  un groupe de  4  voyelles minuscules accentuées  à é è ê ;  à gauche, un petit groupe de  5  signes "web"  ¶ _ ! @ #   et quelques signes et symboles •♥ ♦ ♣ ♠

au 3ème rang,  à droite,  4  touches  mortes,   un peu moins larges,   groupent  16  accents ;   le tréma,   le circonflexe,   le grave  et l'aigu   sont tous placés  en Maj ;  une touche  (Compose est créée à gauche.

• au 4ème rang,  à droite,  2  touches de guillemets,  dont les doubles chevrons  «  »  français  placés  en direct.

au 5ème rang,  à droite,  5  touches  "ponctuations"  portent en plus  5  fractions courantes :   ½   ⅓   ⅔   ¼   ¾ .

les touches  (Maj), (Verr Maj) et (Tabà gauche,  et (Entrée) et (Majà droite, sont descendues ensembles d'un rang. 

au 6ème rang,  toutes les touches ont les mêmes dimensions.  Les touches  (Ctrl) et (Sup), qui est doublée,  sont alignées avec les touches  (Maj) ;  leur tape simultanée est très facile.  Et une touche (WinMac) est suffisante  à droite.

• la barre d'espacement,  moins large,  peut créer des espaces insécables  en accord avec les touches  (Majet  (Sup).

dans le clavier médian,  la touche  (Suppression arrière)  rejoint la touche  (Suppression avantet la touche  (Insert) ;  les  6  commandes de défilement  sont regroupées  et les  4  commandes de pointeur  restent à leur place.

• la grande touche  (+ du clavier numéral est remplacée par  2  touches carrées  (+) et (=) ;  la touche  (Num)  est remplacée par la touche  (Sélect)  qui permet le choix  entre l'usage de la virgule ou du point,  et des signes  multiplié  et divisé,  traditionnels  × ÷   ou actuels  * /.

les témoins lumineux,  portés à  5,  sont placés  à gauche  ou au dessus  des touches qui les concernent.

3  touches sont  créées au dessus du clavier médian  pour des règlages de son  et  4 touches au dessus du clavier numéral pour des commandes de défilement de CD, SD, USB ou VOD ;  idem clavier Microsoft 1343.

 

4-  AMÉLIORATIONS  de  CERTAINES  TOUCHES  de  COMMANDE

      Certaines touches deviennent mieux accessibles et mieux associables...  et c'est applicable à  TOUS les claviers  QWERTY,  QWERTZ,  AZERTY,  DVORAK,  BÉPOÈ... qu'il soient  PC  ou  Mac.

 

41-  Les touches de sélection  (Majretrouvent une place dégagée sur le clavier amélioré ;  elles sont descendues  au  6ème rang...  en entraînant les touches "associées" :  à gauche  (Verr Maj)  et  (Tab),  et à droite  (Entrée).  La tape de ces touches "associées" n'est pratiquement pas modifiée...  car leur petit décalage d'un rang est vite assimilé.

 

42-  La touche de sélection (Alt Gr) est mal située sur le clavier actuel ;  en effet,  elle a une fonction similaire aux touches  (Maj)  qui sélectionnent les caractères  figurés  en haut et à gauche  des touches.  Elle sélectionne sur les touches  à  3  ou  4  caractères,  ceux figurés  en bas à droite,  et en accord  avec une touche  (Maj),  ceux figurés  en haut et à droite ;  la touche, renommée  (Sup), est  donc  doublée, et chacune est rapprochée d'une  touche  (Maj)  avec laquelle elle peut se combiner.

 

43-  Les touches  (Ctrl), utilisées dans des raccourcis de clavier, restent d'accès facile,  décalées  à côté des touches  (Sup).

 

44-  Les  3  touches  (Maj),  (Sup)  et  (Ctrlsont donc alignées  et rapprochées  en  2  groupes symétriques,  à droite et à gauche  en bas du clavier.  Elles peuvent être facilement maintenues  appuyées  simultanément  par  2  ou  3  doigts  également  alignés et rapprochés  de la main droite  ou  de la main gauche.  C'est quasiment  aussi facile  et  rapide que l'appui sur une seule touche avec un doigt : 

> pour la combinaison  (Sup) + (Maj), soit :  index sur  (Sup)  et majeur sur  (Maj)...                                                                                                                                             ou, de préférence * :  majeur sur  (Sup)  et annulaire sur  (Maj) *

> pour la combinaison  (Ctrl) + (Sup) + (Maj) :  index sur  (Ctrl), majeur sur  (Sup)  et annulaire sur  (Maj) *

                                  * il est plus logique de toujours affecter le même doigt sur la même touche,  surtout en tape aveugle.

 

45-  La barre d'espacement crée un espace équivalent à un caractère losqu'elle est tapée  en direct.  Sur le clavier amé- lioré, elle crée aussi le même espace mais insécable*  lorsqu'elle est tapée avec un appui préalable sur une touche (Maj),  et un espace fin  (réduit de moitié)  insécable*  lorsqu'elle est tapée avec un appui préalable sur une touche (Sup).

   * Un espace insécable empêche la séparation d'un mot et de la ponctuation détachée suivante (point-virgule, points d'interrogation et d'exclamation), évitant ainsi, lorsque l'écriture arrive en fin de ligne, leur renvoi à la ligne suivante. Aussi utilisé avec les guillemets et les parenthèses qui ne doivent pas être séparés du texte qu'elles encadrent, mais avec des espaces réduits, en principe...  On pourra donc enfin taper en respectant les règles typographiques ad-hoc.

 

46-  Les touches de suppression

461-  Sur le clavier actuel, la touche  (Suppr arrière),  située à droite du 2ème rang du clavier principal,  avait déjà évolué ; elle fait reculer le pointeur  d'un ou plusieurs espaces  selon la durée de l'appui,  mais ce n'est plus pour permettre,  comme sur les machines à écrire,  le retour en arrière "caractère par caractère" pour revenir souligner un texte,  ou effacer et changer un ou plusieurs caractères. Elle supprime un ou plusieurs caractères  à gauche  derrière le pointeur...  et, sur certains claviers,  un texte ou un ensemble sélectionné.

462-  Une touche  (Suppr avant avait ensuite été créée dans le bloc "défilement" du clavier médian,  pour supprimer  un ou plusieurs caractères  à droite  devant le pointeur,  et pour supprimer un texte ou un ensemble sélectionné.

463-  La touche d'insertion  (Inser)  dans le bloc "défilement"  cumule la suppression d'un texte  au fur et à mesure de son remplacement  par un autre texte.   Sur le clavier amélioré,  un témoin lumineux  est placé au dessus,  voir §49 ;     ce témoin  (qui manque sur le clavier actuel !!!),  permet de prévenir d'une activation involontaire qui effacerait du texte.

464-  Sur le clavier amélioré, ces  3  touches sont logiquement alignées et regroupées dans un bloc "suppression"  disposé dans le clavier médian au dessus  du bloc des  4  touches de "commande du pointeur",  soit de gauche à droite : (Suppr arrière)  (Inser)  (Suppr avant),  en remplaçant les mots "arrière" et "avant"  par des flèches. 

465- Les  2  touches  (Suppr)  sont désenclavées et plus basses, donc plus faciles d'accès. Elles suppriment aussi un texte ou un ensemble sélectionné.

 

47- Les  6  commandes de défilement  sont regroupées dans le clavier médian  en plaçant sur les  2  touches  à gauche,  les commandes  (Arrêt défil)  et  (Pause/Attn)  qui étaient auparavant séparées au rang au dessus.

> Ces 2 touches  sont appelées à disparaître,  sauf à être affectées  à d'autres fonctions ;  (Arrêt défiln'est plus utilisée pour arrêter le défilement des lignes à l'époque où les programmes les faisaient défiler d'emblée. Elle n'est utilisée aujourd'hui que sous  linux (Pause/Attn),  encore utile sous AS400n'est pas utilisée par  Windows.

 

48-  Divers

481- La touche  (Impr écran/Systquitte le clavier médianelle est légèrement décalée et rapprochée  des touches de fonctions  (F1 à F12du clavier principal  dont les 3 groupes sont un peu resserrés.

482- Au dessus du clavier médian,  3  touches pourraient être créées pour un règlage de son, idem clavier Microsoft 1343.

483- La touche  (Autres), ex-touche (Alt),  un peu décalée  au 6ème rang  du clavier principal,  permet toujours d'obtenir des caractères supplémentaires  en codant sur le clavier numéral.

 

49-  Les témoins lumineux  sont tous illogiquement placés  tout à droite  sur le clavier actuel,  surtout le témoin du milieu,  repéré "A",  qui est celui du verrouillage en majuscules  dont la touche  (Verr Maj)  est située  tout à gauche  !!!

Sur le clavier amélioré :

Le témoin de la touche  (Verr Maj)  est placé logiquement  juste à gauche  de la touche.

Le témoin de la touche  (Arrêt défil)  est placé  juste au dessus  de la touche.

Le témoin de la touche  (Inser)  est placé  juste au dessus  de la touche.

• Les  2  témoins de la touche  (Sélect)  du clavier numéral sont placés  juste au dessus  de la touche.

 

5-  AMÉLIORATIONS  des  TOUCHES  de  CARACTÈRES

51-  Principes :   

511- Ajouter  de nouveaux caractères devenus plus utilisés.

512- Grouper  en ensembles logiques  certains caractères :  ponctuations,  parenthèses,  guillemets,  signes "web", signes mathématiques...  Le clavier  AZERTY  "actuel"  ne  groupe  que  les  chiffres  sur le 2ème rang  et les ponctuations sur le 5ème rang à droite.  En 1985, Yves Neuville proposait déjà des regroupements,  notamment les voyelles accentuées  à  é  è  ê les signes "maths + - = × ÷ ( ) [ ] { }  et une amorce de groupe informatique  @ #.

513- Respecter  la configuration  AZERTY  de base.  La tape des caractères les plus courants reste privilégiée  en direct  et  en Majdonc sans  changement  de  place  des  10  chiffres,  des  53  lettres  (majuscules,  minuscules  et è),  du tréma  et  des  6  ponctuations.

514- Placer les autres caractères, actuels ou supplémentaires, selon leur fréquence d'usage : d'abord en direct et en Maj,  puis en Sup  et en Sup +Maj.

515- Une  répartition  des  lettres  en  QWERTY  ou en  QWERTZ, sur les rangs 3, 4 et 5,  ne remettrait pas en cause les nouvelles positions des touches de commande, ni celles des caractères des zones : "parenthèses", "guillemets", "accents", "signes web", "signes maths" et "ponctuations/fractions"...      mais   celles des lettres   M Ä Ö Ü   (en QWERTZ)...    et la lettre  M   (en QWERTY)  devraient être réétudiées. Le  M  placé comme sur l'AZERTY.

516- Le réaménagement  des touches de commande permet de créer  5  nouvelles touches  permettant  20  caractères : 

deux  à la place de l'ancienne touche  (Suppr arrière),   deux  au dessus de la nouvelle touche  (Entrée), 

une  à la place d'une partie de l'ancienne "trop large" touche  (Maj)  à droite.

  

52-  La mécanique des barres des machines à écrire d'origine a nécessité de placer les lettres dans un ordre apparemment bizarre pour éviter des blocages de barres. Les machines électriques à boules,  puis à marguerites,  libérées des contraintes des barres,  n'ont pas profité d'une remise des touches à des places plus logiques et ergonomiques.  Les machines à traitement de textepuis l'informatiquen'ont pas plus remis les claviers en question. Seuls ont été ajoutés,  de façon souvent plus ou moins aléatoire,  quelques caractères  au fur et à mesure de quelques besoins  [  ]  {  }  µ  @  #  ¤  €   et l'exposant ² ...  en oubliant l'exposant ³ sur le clavier AZERTY français  !!!  Mais pas sur le clavier AZERTY belge  qui ne fait pas de blague !

 

521-  Le clavier  AZERTY  "belge"  est adapté  pour écrire le français  et le flamand/néerlandais  pour lequel  il possède  le double-caractère  ij  et  l'accent aigu  (en touche morte)...  et l'exposant ³.  Mais il présente les mêmes inconvénients que le clavier "français" : touches  (Majenclavées, touche  (Alt Grmal placéeabsences de certains caractères utiles...

 

53-  Le trait de soulignement  _  a été conservé sur les claviers actuels... alors qu'il n'est plus utilisable pour souligner  !!! Aujourd'hui,  on souligne beaucoup plus facilement en sélectionnant un texte et en cliquant sur une icône...  ou en sélectionnant la fonction pour un souligné simultané à l'écriture du texte. Logiquement, le "souligné" aurait dû disparaître du clavier mais il est devenu un caractère, renommé "tiret bas",  que l'on utilise  dans des codes d'accès  et des adresses de sites,  qui, lorsque l'on crée un lien,  sont soulignés en dissimulant le "tiret bas" !!!   Le  "tiret bas"  est conservé  en direct   sur la 1ère touche  ("web")  à gauche du 2ème rang.

54-  Les accents :   (voir remarques §59)

541-  Pour écrire une lettre accentuée, avec un stylo, on écrit en deux temps, d'abord la lettre et ensuite on pose l'accent ; avec un clavieron tape en deux temps,  d'abord l'accent sur une touche "morte" et ensuite la lettre.  On peut parfaitement taper toutes les lettres accentuées,  minuscules  et  majuscules,  de cette façon...   et  ce sera la façon  de taper des textes  en langues  étrangères  comportant  des accents particuliers.  Il en existe  une vingtaine,  plus ou moins variés,  dont certains  ne servent qu'à  2 minuscules et  2 majuscules, et ils peuvent être remplacés par la cédille ou la virgule souscrite...

542-  4  touches mortes,  à droite au 3ème rang,  et la touche gauche  des guillemets (­«­),  juste au dessous  au 4ème rang,  portent  17  accents  pouvant servir  à plusieurs langues ;  voir §578  ceux utilisés pour des langues étrangères.

543-  Pour le français,  privilégié sur ce clavier,  la cédille,  le tréma  et les accents  circonflexe,  grave  et aigû  sont tous placés  en Maj ;  ce qui facilite  la tape des majuscules accentuées  en un seul appui  sur la touche (Maj),  ou en (verrouillant  Maj),  voir §555.   La cédille  est placée  sur la touche gauche des guillemets ouvrant  («),  morte pour ce cas.

544-  Si l'on adoptait la tape en deux temps dans tous les casles minuscules accentuées  à é è ê ù ç  (voir §551+552),  ne seraient plus  au clavier  et les accents seraient placés  en direct... et la tape des majuscules accentuées demanderait alors de basculer  de  en direct  pour l'accent  à  en Maj  pour la majuscule.

545-  Les  4  touches mortes du clavier amélioré  sont un peu moins larges  mais parfaitement "tapables" 3  touches carrées auraient laissé un vide de 10mm à droite et une touche d'accents aurait dû être placée ailleurs ou supprimée.

546-  Un 2ème accent circonflexe se trouve sur la touche (9ç^) des claviers actuels...  inutilisé... et inutilisable  car il refuse de se poser sur une lettre quelconque  !!!  Sottise jamais réparée à ce jour !!!   Il ne figure donc plus  sur le clavier amélioré.

547-  Pour écrire un accent  isolé  pour un usage particulier,  il suffit de taper  (accent)  puis  (espace).

55-  Les lettres minuscules et majuscules accentuées

551-  En français,  le nombre de lettres accentuées est trop grand  (14pour affecter  2  places à chacune sur le clavier.

Des exceptions  ont été faites  pour  4  voyelles  très utilisées en minuscules  avec les accents  grave,  aigu  et  circonflexe :  à é è ê  en direct  sur les touches  ( 5 6 7 8 ) en position centrale,  tapables des deux mains ; le  ù  est juste en dessous.

552-  Les minuscules  ù  et  ç  s'écrivent par un appui  sur la touche  (Sup)  puis  en tapant sur la touche  () ou ().

> Le  ù  avec accent grave n'est présent en français que dans le mot  ; ne le placer qu'en minuscule sur la touche  ( évite de créer une exception pour la majuscule accentuée  Ù  qui  s'écrit  donc  comme  toutes les  autres  majuscules  accentuées. Et de même pour la majuscule  Ç  avec cédille. voir §555 ci-après.

> Si  l'on adoptait la tape en deux temps,  les lettres  ù  et  ç  n'étant  plus  au  clavier,  voir §544,  on pourrait taper  en Maj  la 3ème touche morte  (´` et  en direct  la touche  (U) ; et taper  en Maj  la touche morte  (¸« et la touche  (C)

553-  L'écriture tout en majuscules n'est pas la plus courante.  On ne s'en sert que pour des noms propres, des titres, des mises en valeur de textes...  et compte tenu du trop grand nombre de lettres concernées,  comme déjà signalé,  il n'est pas possible d'affecter une place à chacune. La solution la plus simple et suffisante est d'utiliser des touches mortes.

554- Sur le clavier actuel, les majuscules accentuées s'obtiennent de  4  façons différentes :

1-  simple,  avec l'accent circonflexe :  tape de la touche morte  (),  appui sur la touche  (Maj)  et  tape de la majuscule.

2-  plus  simple,  avec le tréma :  appui sur la touche  (Maj)  et  tapes de la touche morte  (et  de la majuscule.

3-  complexe,  avec l'accent grave :  appui sur la touche  (Alt Gr),  tape sur la touche  (7è`), rendue "morte" pour ce cas,  ensuite appui sur la touche  (Maj)  et  tape de la majuscule. 

4-  très longue et complexe, pour l'accent aigu qui n'est utilisé en français que sur la voyelle  é  et  sa majuscule  É ; mais il est utilisé dans d'autres langues sur d'autres lettres.   La tape  en direct  sur la touche  (2é~écrit la minuscule  é ...  mais pour écrire   la majuscule  Éil faut un appui sur la touche  (Altpuis composer  un code  à mémoriser :  (144 ou 0201)  sur le clavier numéral  !!!    La majuscule  Ç  avec cédille  s'obtient de la même façon :  (Alt puis  (128 ou 0199)  !!!     On peut aussi utiliser des "raccourcis de clavier" pas toujours logiques et il faut aussi les mémoriser !!!

555- Sur le clavier améliorétoutes  les  majuscules  accentuées  s'obtiennent  de  la même  facon très simple

> appui  sur la touche  (Majgauche  (de préférence),  ou en (Verrouillage Maj) pour de longs textes tout en majuscules,  puis  tapes de la touche  (accentet  de la touche  (lettre).

56-  Une nouvelle touche  (Composeest au  3ème rang à gauche,  à la place libérée par la descente de la touche  (Tab).

561-  Cette place est logique, symétrique à gauche des touches mortes à droite,  afin de ne pas les confondre  et faciliter le cas échéant leur activation commune.

562-  Cette touche, apparue sur certains claviers en 1983 (DEC), puis en 1987 (Unix), a été bizarrement négligée par la suite. Elle refait timidement surface sous Windows en 2011 "FreeCompose Unix", et en avril 2013 "WinCompose",  mais il faut en charger  le logiciel  gratuit  et y affecter la touche  (Windowsgauche,  la moins utilisée sur les claviers actuels.

563-  La touche  (Composeest une "super touche morte" : sa capacité de création de caractères est très étendue contrairement à une touche morte "standard".  Elle convertit en touche morte n'importe quelle/s touche/s de caractère/s tapée/s ensuite, avec éventuellement l'appoint d'une touche  (Maj)  ou  (Sup).  La tape normale suivante d'une autre touche d'écriture  déclenchera l'impression d'un caractère "composé".  voir détails : fr.wikipedia.org/wiki/touche_compose  Il faut donc profiter de l'amélioration du clavier  AZERTY  pour y incorporer cette touche et sa fonction.

564-  à l'origine,  elle permettait,  et permet toujours,  par exemple :

• d'écrire les lettres liées  æ Æ  et  œ Œ ; ainsi la minuscule œ, appui sur   (Compose)  puis tapes de (O) et (E), et la majuscule Œ, appuis sur  (Compose) et (Maj)  et tapes de (O) et (E)...  mais sur le clavier amélioré, c'est plus facile en une seule tape en les plaçant sur une touche  en Sup  et  Sup +Maj.  voir §571.

d'écrire les lettres accentuées  «avec des apostrophes et des virgules»,  mais sur le clavier amélioré,  c'est plus logique,  facile  et rapide  en 2 tapes avec des touches mortes d'accents.  voir §55.

• d'écrire une petite fraction en un seul caractère par exemple :  ,  appui sur  (Compose)  et tapes de (5) et (8)...  au lieu de  5/8  en gros  et en  3 tapes...   ce qui peut rendre superflues les 5 fractions des touches "ponctuations", voir §574/7.

• d'écrire des signes et symboles barrés,  par exemple :  Ø  (= diamètre),  appui sur   (Compose)  et tapes de (/)  et  (O).  

• d'obtenir des compositions plus ou moins variées de son répertoire personnalisable,  ainsi  ♥  (= cœur), appui sur  (Compose)  et tapes de  (<)  et  (3).

 

57-  Les  caractères  ajoutés,  déplacés  et regroupés

 

571-  Les  lettres  liées : 

æ Æ   œ Œ   sur les touches  () et (),  les minuscules *  en Sup,  les majuscules  en Sup +Maj.

* Habituellement,  sur les touches,  les minuscules ne figurent pas sous les majuscules ;  mais  æ  Æ  sont aussi des lettres particulières  à certaines langues étrangères  pour certaines desquelles  il est nécessaire  de faire figurer les minuscules sous les majuscules, voir §5781.  Cette formule a été appliquée même aux lettres facilement identifiables.

 

572-  Les  guillemets  français  et étrangers  (voir remarque §59)

1-  Ils sont très variés :

« ... »   doubles chevrons,  en français  et espagnol,  et en Suisse.

» ... «   doubles chevrons inversés,  en allemand.

‹ ... ›    simples chevrons*  en Suisse,  en espagnol,  peu usités  en français.

› ... ‹    simples chevrons* inversés,  en allemand.

            * ne pas utiliser  les signes "maths"  < >  qui sont plus grands,  voir §574.

‘ ... ’    single quotes  anglais,  espagnol,  peu usités  en français.

“...”    double quotes  anglais,  moyennement usités  en français.

„ ...“   doubles quotes  allemands inversés,  et quote ouvrant bas (= sur la ligne).

, ... ‘    simples quotes  allemands inversés,  et quote ouvrant bas,  peu usités.

2- Heureusement,  pour écrire les guillemets,  on n'a besoin que  de  2  chevrons  < >   et  3  quotes  , ‘  ’   si l'on accepte d'écrire les   doubles étrangers   en 2 tapes,  ce qui permet de n'utiliser que  2  touches  (à droite du 4ème rang)  au lieu de 4 touches ½  (au 2ème rang par exemple),  tout en disposant  en direct  des doubles chevronsprivilégiés en français.

Les simples chevrons sont  en Sup,  les quotes anglais sont  en Sup +Maj. 

La touche gauche  ouvre les guillemets  et la droite les ferme.  Mais en allemand,  c'est l'inversele quote  ouvrant  bas  est  en Maj   sur la touche de droite...   et le quote  fermant  haut  (identique à l'ouvrant anglais)  est donc  en Sup +Maj   sur la touche de gauche.

 

3- Des espaces fins insécables  sont programmés  à la suite de chaque guillemet  permettant d'écrire  automatiquement  et correctement les doubles...  et de respecter la règle typographique   de marquer un espace fin  avant d'écrire le texte ;  par contre,  cet espace fin  sera à créer  à la fin du texte  par appui sur  (Sup)  avant de taper la barre  (espace)   puis le guillemet fermant.

 

4-  Les symboles  prime ou minute '  et seconde "  ne devraient plus servir  d'apostrophe  et de  guillemets :

- l'apostrophe typographique  ’  (plus esthétique),  remplace l'ancien droit  en direct  sur la même touche  (4).

- le symbole  prime  est  en Sup  sur la touche  (5), en double tape, il écrit le symbole  seconde, voir signes "maths" §574/5.

 

573-  Les parenthèses,  crochets  et accolades

1- Sur le clavier actuel,   elles  sont  placées  au  2ème  rang  sur  4  touches  très   éloignées  :  les  ouvrantes  sur  les  touches  (4)  et  (5)...  et  les  fermantes  sur  les  2  dernières  touches  à  droite  !!!

2- Sur le clavier amélioré,  elles sont toujours au 2ème rang  mais sur  2  touches voisines : la touche  (9pour les ouvrir  et la touche  (0)  pour les fermer.  Elles sont très utilisées  en maths,  physique,  chimie...  voir signes "maths"   §574/4.   Les parenthèses  ( )  sont  en direct,   donc d'accès le plus facile pour l'écriture habituelle.

3- Des espaces fins insécables  sont programmés après les  parenthèses,  crochets  et accolades ; opérer ensuite comme pour les guillemets avant de les fermer, voir §572/3.

 

574-  Les signes "maths",  utilisés dans diverses disciplines scientifiques  (voir remarque §59)

La plupart sont groupés  au centre et à droite du 2ème rang :

1- les  5  plus courants  sont sur les  4  touches à droite :   +  –  ×  ÷  sont  en Maj,  =  est en direct  sous  ils sont aussi sur le clavier numéral, voir §72.

2- la barre oblique "slash" / , utilisée par certains comme signe de division,  est placée sur la même touche que  ÷ ...    et l'astérisque  *,  utilisé par certains comme signe de multiplication,  est placé sur la même touche que  ×  ces deux signes sont  en directdonc d'accès le plus facile pour l'écriture courante  "non math".

3- des signes et symboles utiles sont ajoutés :  plus ou moins  ±  en Sup +Maj  est entre  +  et  -  ,  presqu'égal  ≈  en Sup  et pas égal  ≠  en direct  suivent  = ,  plus grand que  >  et plus petit que  <  en Sup, et plus grand ou égal à    et plus petit ou égal à  ≤  en Sup +Maj  sont sur 2 touches voisines,  racine carrée  √  en Sup  sur la dernière touche à droite,  oméga et Ohm  Ω  en Sup  sur la touche  (8),  infini    en Sup +Maj  sur la touche  (8),  fonction  ƒ  (idem Florin)  en Sup +Maj  sur la touche  (F),  micron  µ  en Sup +Maj  sur la touche  (M),  puissance   en Sup +Maj  sur la touche  (N),  pi  ᴨ   en Sup +Maj  sur la touche  (P),  diamètre  Ø  (idem majuscule danoise)  en Sup +Maj  sur la touche  (I), voisine de la touche  (O)  déjà pleine,    

4- les parenthèses,  crochets  et accolades  sont sur  2  touches voisines :  la touche  (9pour les ouvrir  et la touche  (0)  pour les fermer.   Les crochets  [ ]  sont  en Sup  et  les accolades  { }  en Sup +Maj.  Les parenthèses  ( )  sont  en direct,  donc d'accès le plus facile pour l'écriture courante  "non math", voir §573.

5- le symbole  prime  est  en Sup  sur la touche  (5qui bénéficie pour ce cas  de l'espace fin insécable  permettant de taper les signes  prime, seconde  et tierce (ou simple, double et triple),  qui sont utilisés en math, géométrie, physique...

>  les 2 premiersminute  et seconde,  servent en données horaires :  xh x' x"

>  la touche  (5permet de taper des coordonnées géographiques  degré, minute, seconde :  x° x' x''

6-  degré  °pour cent  %   et pour mille     sont  en Sup +Maj  sur les touches  (5) (6) et (7). 

75  fractions  courantes :  ½   ⅓   ⅔   ¼   ¾   en petits chiffres groupés,  sont sur  les  5  touches de  "ponctuationsdu  5ème  rangen Sup +Maj ;  elles peuvent donc être utilisées  avec les autres chiffres  en Maj  du clavier principal  ou ceux,  sans appui sur (Maj),  du clavier numéral.

Elles peuvent aussi être obtenues, comme toutes autres fractions, en  2  tapes avec la touche (Compose), voir §564.

Avec le clavier actuel, elles ne peuvent être obtenues qu'en grands chiffres indépendants  ( 1/2   1/3   2/3  1/4   3/4en  3  tapes  en Maj  sur le clavier principal  ou  en  3  tapes, sans appui sur (Maj), sur le clavier numéral.

8-  tous  les  chiffres  en exposant  et  en indice  s'écrivent  facilement  avec  le  clavier  numéral,  voir §74.    Cependant,  les exposants  ²  et  ³  ont été doublonnés  en Sup +Maj  sur les touches  (2)  et  (3)  du clavier principal ;  ils sont nécessaires  à beaucoup de professionnels,  notamment pour écrire    et  . *

9- les  2  exposants, les  10  chiffres et les signes  =  +  -  ÷  ×   qui occupent  17  places sur le clavier principal doublonnent * évidemment avec le clavier numéral  où ils sont plus facilement accessibles.

*  concessions  faites  aux  portables  sans  clavier  numéral...    pour lesquels il faudra  appuyer sur la touche  (Autres)  puis taper un code pour obtenir les autres chiffres en exposant et en indice.

 

575-  Les ponctuations et autres signes typographiques  (au 5ème rang à droite)

1-  Les signes de ponctuation courants : virgule, point, deux points et point-virgule   ,  .  :  ;  sont tous tapés  en direct.

2-  La virgule et le point d'intérrogation  ,  ?   restent  aux  mêmes  places.  Le point d'exclamation a pris la place  en Maj  de la barre de fraction  /  qui rejoint les signes "maths", voir §574/2.

3-  Les signes inversés espagnols  ¿  et  ¡  sont  en Sup  sur les touches correspondantes des signes normaux  ( ? ¿ )  et  ( ! ¡ ).

4-  Les points de suspension ...  sont  en Sup+Maj  sur la touche du point  (. ... ) ;  noter qu'ici, ils ont été tapés  .+.+.   pour le même aspect.

5-  Le point milieu est  en Sup+Maj  sur la touche du point (. ...)

6-  Sur la touche du  point-virgule  (;),  l'esperluette  &  est  en Maj  et le symbole paragraphe  §  est  en Sup. 

7-  La 5ème touche  porte le trait d'union  -  en direct,  le large tiret cadratin  —  (pour les dialogues)  en Maj  et le  tiret semi-cadratin –  en Sup.  

 

576-  Les signes  "web"  servent à composer des codes d'accès  et des adresses de sites et de courriel...  et sont donc aujourd'hui utilisés couramment.  Ils sont tous placés  en direct  au 2ème rang  sur les  4  touches à gauche,  de gauche à droite : tiret bas _ ,  anti-slash  ! ,  arobase  @,  dièse/hashtag  # ;  seul le "pied de mouche"   ¶   est placé  en Maj. 

 

577-  Les symboles de monnaies   (voir remarque §59)

€  Euro  sur la touche  (E),      $  Dollar  sur la touche  (S),

£  Livre  sur la touche  (L),      ¥  Yen ou Yuan  sur la touche  (Y),  

ƒ  Florin (idem symbole fonction, (voir §574/3)  sur la touche  (F),

¢  centime  (moins utilisé)  sur la touche  (Q),

1- Ils sont tous placés  en Sup +Maj *  (sauf  le symbole monétaire   ¤  en Sup  sur la touche  (Q)  d'usage moins courant), car s'ils sont tapés  avec des chiffres  en Maj  sur le clavier principalil suffit d'ajouter un appui sur  (Supà l'appui maintenu pour taper les chiffres sur  (Maj).*

2- En utilisant la touche  (Verr Maj)*  pour écrire des montants successifs, il suffit d'appuyer  sur la touche  (Supavant la tape du symbole.

3- En tapant  en direct  les montants  sur le clavier numéral,  plus pratique,  les symboles sont donc tapés  sur le clavier principal   après appuis simultanés  sur  (Sup)  et  (Maj).     (en Sup si suppr chiffres s/clav princip)

* Avec les symboles placés   en Sup il faudrait  déverrouiller  et  reverrouiller  à chaque tape de symbole... 

   ou bien,  en n'utilisant pas  (Verr Maj),  faire des appuis  alternatifs  sur  (Sup)  pour taper les symboles  et  sur  (Maj)  pour taper les chiffres.

578-  Les caractères spécifiques à d'autres langues :   (voir remarque §59)

1- Le clavier AZERTY amélioré permet d'écrire facilement toutes les langues utilisant l'alphabet latin,  donc celles de la Communauté Européenne : anglais, allemand, néerlandais, italien, espagnol, portugais, irlandais, scandinaves, baltes, finnois, polonais, tchèque, slovaque, hongrois, serbo-croate, slovène, albanais, roumain, maltais... et le français... et aussi des langues régionales : alsacien, basque, breton, catalan, corse, écossais, gallois, occitan, provençal, romanche, wallon, etc. et l'espéranto, langue internationale... Mais l'écriture de certaines de ces langues nécessitent des lettres et accents particuliers :

 

2- soit 15  lettres  particulières,  minuscules et majuscules,  placées  en Sup  et  en Sup +Maj  :

ß  =  le "eszett" = double  s  minuscule  de l'allemand,  sur la touche  (Suniquement  en Sup

ij IJ =  les lettres jumelées  du flamand/néerlandais,  sur la touche  (J),  noter que taper  i + j  et  I + J  donnent  ij  et  IJ

æ Æ  ø Ø  =  les lettres liées et barrées  du danois,  du norvégien  et du féroïen,  sur les touches  (A),  et (I)  à côté de  (O)

æ Æ  ð Р þ Þ  les lettres liées et  2 lettres  de l' islandais, correspondant  ±  aux 2 th anglais, sur les touches  (A) (D) (T)

ł Ł  =  les lettres barrées  du polonais,  correspondant  ±  à  W  (comme dans watt),  sur la touche  (W)

ħ Ħ  =  les lettres barrées  du maltais, correspondant  ±  à  H,  sur la touche  (H)

ð Р =  les lettres  du serbe*, idem aux  ð Р islandais,  mais de prononciation différente,  donc sur la touche  (D)

            * Le serbe a  2  alphabets officiels,  l'un en caractères cyrilliques,  l'autre  "translitéré"  en caractères latins.

> On peut  "translitérer"  librement  avec l'alphabet latin  toute langue écrite  dans un autre système d'écriture,  par exemple  le grec, le cyrillique, l'arabe, le chinois...   Mais cette  "translitération"  sera différente selon qu'elle sera faite  en français,  en allemand,  en anglais,  en espagnol,  en italien,  etc... qui ne prononcent pas l'alphabet latin exactement de la même façon. 

> Sur les  6  touches  T  I  D H J W   portant  2  lettres,  les minuscules et majuscules des lettres spéciales étrangères figurent toutes les deux car elles sont  mal connues  par des pratiquants occasionnels.

 

3- soit une sélection de  17  accents,  pouvant  écrire  plus de  30  voyelles  accentuées,  sont placés  sur les  4  touches mortes  à droite du 3ème ranget juste au dessous,  au 4ème rang,  sur la touche guillemets gauche («).

tréma,  circonflexe,  graveaigucédille,  rond en chef,  point souscrit,  point en chef,  tilde,  macron,  caron ou hatchek,  virgule suscrite,  virgule souscrite,  brève,  ogonek (cédille inversée),  cornu,  double accent aigu.

>  suscrit ou en chef = écrit sur la lettre ; souscrit = écrit sous la lettre.   

en français :  cédille, tréma et accents  grave, aigu, circonflexe,  sont en positions  privilégiées  en Maj,  rappel §543.

en allemand ¨  umlaub  (= tréma),

en italien :  accents grave, aigu et circonflexe,

en espagnol : accent tonique  (= aigu), cédille, tilde...   et les points inversés  ¿  ¡  sur les touches  (? , ¿ ½)  et  (! : ¡ ⅔),

en portugais :  cédille, tilde, accents grave, aigu et circonflexe,

en danois,  norvégien  et féroïen :  rond en chef  (pour  å  Å),

en polonais : accent aigu, point en chef, virgule souscrite,

en tchèque et slovaque : accent aigu, caron ou hatchek  (= circonflexe inversé),

en .....................

en ..................... 

> certains accents plus rares,  utilisés sous une ou deux lettres seulement,  ne figurent pas au clavier car on tolère leur remplacement par une cédille ou une virgule souscrite. 

 

4- les guillemets spécifiques à certaines langues,  voir §572.

579-  Autres symboles divers  (voir remarque §59)

&  =  esperluette  (= et commercial),  en Maj  sur la 4ème touche "ponctuations" (& §)

§  =  paragraphe  en Sup  sur la 4ème touche "ponctuations" (& §)

©  =  Copyright    en Sup  sur la touche  (C)

   =  Protected Phonogram  =  enregistrement sonore protégé  en Sup  sur la touche (P)

®  =  Registered  =  Marque "enregistrée" (= déposée)  en Sup  sur la touche (R)

  =  Trade Marque  =  Marque de commerce  en Sup +Maj  sur la touche (R), voisine de la  (T)  déjà pleine.

♂  =  symbole masculin  en Sup  sur la touche (Y)  

  =  symbole  féminin  en Sup  sur la touche (X)

  exposant  ⁿ   en Sup +Maj  sur la touche (N)

  =  obele  ou  dague  (à défaut d'une croix latine)  =  décédé (devant une date, après un nom)  en Sup  sur la touche (N)

| ¦  =  barres verticales  continue et discontinue  en Sup et  en Sup +Maj  sur la touche (B)

•   puce   en Sup  sur la touche (3)

  =  case noire     en Sup  sur la touche (4)

  =  case blanche (à cocher)  en Sup +Maj  sur la touche (4)

► ◄  ▲  ▼   ou   ←  →  ↑   ↓    ces  4  flèches  sont sur la touche voisine de (W) 

♠   ♣   ♥   ♦     ces  4  symboles  sont   en Sup  et  en Sup +Maj  sur la touche (1)  et sa voisine  ()

 

 

 

 

 

 

58-  Places  restantes  sur  des  touches  à compléter    (voir remarque §59)

 

581- Puisque toutes les touches de caractères peuvent en porter  4 il serait illogique,  et stupide,  d'en laisser incomplètes.

Or,  4  touches  Z G K V   ne portent que  2  caractères...    et  12  touches  2 3 6 7 ÷  E U F L M X ¾   n'en portent que  3...    Il reste donc  20  caractères à sélectionner  pour compléter le clavier...

... ou bien des places  à laisser vides  pour des caractères  à programmer,  cas par cas,  pour des usages particuliers.

 

582- D'autre part, parmi les caractères figurant sur le clavier  AZERTY proposé, certains pourraient s'avérer moins utiles ou moins utilisés et laisser leurs places à des caractères plus utiles et plus utilisés pour plus de personnes selon leurs utilisations professionnelles et privées de leur clavier.

 

 

 

 

59-  Remarques générales

 

591-  Aucun clavier ne pourra porter sur une centaine de touches tous les caractères nécessaires à toutes les activités humaines. Même le recours à la touche  (Autres) + codes  ne le permet pas aujourd'hui ; certains professionnels font reprogrammer des claviers avec des caractères spéciaux et les utilisent pour leurs travaux particuliers.

Le choix des caractères incorporés au clavier  "AZERTY  amélioré"  ne sera donc jamais satisfaisant à 100 % mais sera nettement plus large que celui du clavier actuel.

 

592-  Évidemment, tous les utilisateurs n'utiliseront pas régulièrement tous les caractères figurant sur le clavier.   Chacun n'utilisera que les caractères qui lui sont nécessaires dont il aura vite repéré et/ou mémorisé les touches.

Ainsi, la présence de plusieurs caractères, accents et guillemets sur le clavier principal  est nécessaire pour pouvoir écrire d'autres langues  que le français.  Mais tous les utilisateurs  n'étant pas "multilingues",  chacun n'utilisera  que les caractères,  accents  et guillemets  qui lui sont nécessaires  pour la,  ou les,  langue(s)  qu'il pratique plus ou moins.

Ainsi encore,  pour les fractions et symboles mathématiques,  tous les utilisateurs n'étant pas "matheux"...  etc...

Mais tous pourront profiter le cas échéant de l'écriture facile de caractères qui leur seraient occasionnellement utiles. 

 

593-  Le  clavier  "AZERTY  amélioré"   utilise  de  la  même  façon  que  le  clavier  actuel  la  touche  (Autres) + codes...    ou les tables de caractères, pour obtenir,  autant que possible,  ceux qui manqueront encore à certaines personnes.

 

 

 

6-  EXAMEN  SOMMAIRE  DES  CLAVIERS  NUMÉRAUX  ACTUELS

      Deux  modèles existent :

61-  Les  claviers  de  type  "Mac" sont  les  plus  simplesils  comportent  18  ou  19  touches :  les  chiffres  de  0  à  9,   5  signes  "maths"  courants   =   +   -   * (ou ×)  et  / (ou ÷),   une touche  (point .  ou  virgule , )   ou  deux touches  (point .et  (virgule ,)...   et  pas  de  touche  de  verrouillage  puisqu'ils  ne  servent  qu'à  taper  des  nombres...  et à effectuer des calculs simples avec  certains  programmes.

 

62-  Les  claviers  de  type  "PCcomportent  17  touches,  les mêmes que les  "Mac"  sauf qu'ils n'ont pas le signe  égal  =  et qu'ils  n'ont  qu'une  touche  (point .ou  (virgule ,).

 

63-  Les  claviers  de  type   "PC"  doublonnent sur  10  touches  les commandes de pointeur et de défilement,  ce qui nécessite  une touche de verrouillage  pour passer des commandes de pointeur et de défilement  à la tape des chiffres, confirmée par un témoin lumineux.

Donc,  lorsqu'une souris  (hormis un pavé tactile)  est associée à un clavier complet de "PC" :

        • le pointeur dispose de  TROIS  commandes différentes  !!!

        • et le défilement dispose de  QUATRE  commandes différentes  !!!!   dont DEUX sur la souris.     N'est-ce pas trop ?

 

64- Sur la plupart des claviers complets,  la touche  (Alt)  ne peut coder qu'avec le clavier numéral  !!!

 

65-  Lorsqu'un clavier principal est complété par un clavier numéral évidemment  le clavier numéral est utilisé de préférence aux  10  touches de chiffres du clavier principal ;  la tape des nombres y est plus aisée et plus rapide.

7-  PROPOSITIONS  d'OPTIMISATION  DU  CLAVIER  NUMÉRAL     voir  annexe  2  ou  4

      Elles concernent  TOUS  les claviers :

      QWERTY.  QWERTZ.  AZERTY.  DVORAK.  BÉPO. etc...  ayant un clavier numéral adjoint ou périphérique.

71-  Sur  les  claviers  PC,  la  bascule  entre  la  tape  des  chiffres   et  les  commandes  de  pointeur  et  de défilement   est  supprimée ;  la touche  (Verr Num)  est  remplacée  par  la  touche  de  sélection  (Sélect).  

72-  En se rapprochant  du clavier "Mac-JIS",  des touches sont  réorganisées :  le signe égal  (=)  est ajouté  et  3  touches  permettent de choisir d'utiliser  les signes traditionnels ou actuels :

       • en haut, la touche de sélection des signes  (Sélect),  puis  2  touches  à  2  signes   (÷ /)  (× *)  et la touche  (-), 

       • à droite,  la grande touche (+ est remplacée par  2  touches carrées portant les signes  (+et  (=),

       • en bas,  la touche  (, .porte  la virgule  et le point.                       • les autres touches ne sont pas modifiées.

73-  2  témoins lumineux  au dessus de la touche  (Sélect)  marquent quels signes sont sélectionnés  sur les touches  division, multiplication  et  signe décimal :

        • le  témoin  droit  pour les signes placés à droite sur les touches :  barre de fraction, astérisque et point  / * .  

         • le  témoin  gauche  pour les signes traditionnels et la virgule,  placés à gauche sur les touches  ÷ × ,

74-  Les touches  (Maj)  et  (Sup)  sont  rendues  actives  sur le clavier numéral,  ce qui permet  la tape facile  des "petits" chiffres  en exposant  et  en indice... En 1985, Yves Neuville proposait déjà une touche de sélection sur le clavier principal pour les chiffres de ce clavier.

        •  l'appui sur la touche  (Majgauche (de préférence)  sélectionne les chiffres  en exposant,

        •  l'appui sur la touche  (Supgauche (de préférence)  sélectionne les chiffres  en indice.

75-  au dessus,  4  touches pourraient être créées pour commander le défilement de CD,  plaquettes SD ou clés USB.

 

 

8-  PROPOSITIONS  DE  CLAVIERS  AMÉLIORÉS  POUR  ORDINATEURS  PORTABLES      voir  annexes  3  et  4

 

81- Sur les claviers d'ordinateurs portables actuels,  pour faire "compact",  les touches du clavier médian sont placées à d'autres endroits que sur les claviers de bureau : les touches de "commande de pointeur" dans le coin droit en bas et les touches de "commande de défilement" en haut, alignées à la suite des touches de fonction dans un ordre qui varie d'un fabricant et d'un modèle à l'autre.

 

82- Sur le clavier de portable amélioré  les touches du clavier médian sont séparées en deux parties dont les touches restent disposées entre elles comme sur le clavier de bureau,  ce qui facilite leur utilisation.  Les touches de  "commande de défilement"  sont à gauche du pavé tactile,  et celles de  "suppression" et de "commande de pointeur" sont à droite.

83- La luminosité de l'écran se règle avec  2  touches (+) et (-) à droite du pavé tactile ; et les touches de "commande de pointeur" à droite sont doublonnées à gauche.  Le clavier a donc  118  touches. 

Pour certains jeux et applications nécessitant des commandes de pointeur pour chaque main,  les deux blocs de touches sont symétriques et bien accessibles ; les touches de gauche sont nettement mieux accessibles pour la main gauche que celles du clavier principal : ZQSD sur AZERTY, ou WASD sur QWERTY et QWERTZ.

84- Le clavier principal et le clavier numéral sont rapprochés mais identiques à ceux du clavier de bureau.  Cela permet de passer facilement d'un clavier de bureau à un clavier de portable en tape aveugle ou non.

 

85- Un  clavier  de  portable  "compact"  sans  clavier  numéral adjoint n'a donc que  101  touches...  avec la touche (Fn), renommée (Num), à droite du pavé tactile  qui sélectionne sur les touches (7 8 9 0 U I O P J K L M ? ! &)  les chiffres et signes d'un clavier numéral "de dépannage"  en biais !

9-  MODIFICATIONS  DE  LA  PLATINE  ET  DE  QUELQUES  TOUCHES  DES  CLAVIERS

 

91- La platine  du clavier  de bureau  amélioré  a les mêmes dimensions  que  celles  du  clavier  actuel :  140 x 450 mm,  selon un clavier de référence  avec  4  bordures  haute, basse, droite et gauche  de 10 mm  et 2  intervalles  de 7 mm  entre les  3  sous-claviers  et le rang de touches de fonctions, touches carrées de 19x19 mm   et touches de  fonctions de 13x19 mm.   Il existe des claviers avec touches de  (Fonctions) carrées de 19x19 mm.

92- La  platine  doit  être  légèrement  modifiée  pour  les  petits  décalages  des  touches  (Fonctionset  (Impr écran)...  et  les  nouveaux  emplacements  des  touches  (Suppr ar),  (Inser),  (Suppr avet  des  5  témoins  lumineux.

 

93- Les dimensions  des bases  de la plupart des touches  sont identiques  à celles des claviers actuels  de bureau  et de portables,  soit  19 mm  de profondeur,  comprenant  les intervalles  entre les touches de  0,06 mm.     Les  dimensions  des  bases  sont  indiquées  en gras,  et  en mm.

94- Les  touches  plus  épaisses  de beaucoup  de claviers de bureau actuels  ont une  surface de tape  concave réduite variant de 12 x12 mm  à 15x15 mm.  Etant donné  que les touches  de caractères  du clavier amélioré  peuvent en porter  4,   pour une bonne lisibilité,  il convient  que cette surface de tape  soit standardisée  à 15x15 mm  au minimum.   Les dimensions des surfaces de tape sont indiquées en maigre et entre parenthèses (..x..).

Pour les touches plates,  des claviers de portables notamment,  seules les dimensions des bases sont à prendre en compte.

 

95- Il n'y a besoin que de  7  modules de touches, au lieu de  10  sur le clavier actuel... 

... et il n'y a que  4  touches uniques, au lieu de  5  sur le clavier actuel : 

• La touche  (Compose)  utilise l'ancienne touche  (Tab)  de 19x29  (15x26).

• La touche  (Tab)  utilise l'ancienne touche  (Verr Maj)  de 19x33  (15x29).

• La  touche  (Entrée)  a  une  nouvelle  forme  particulière,  inverse  de celle  du  clavier  actuel :  largeur basse  33 (29),  largeur haute  24  (20),  profondeur  38  (34). 

• La barre  d'espacement  est raccourcie : 19x69  (15x65).

 

• Les  14  touches  au 1er rang du clavier principal :  (Echap),  (Fonctions),  (Impr écran),  les  6  touches de défilement  du clavier médian :  (Arrêt défil),  (Pause),  (flèches...),  et les  7  touches éventuelles  au dessus des claviers médian et numéralsont un peu moins hautes : 16x19  (12x15).

• Les  4  touches mortes  d'accents  sont un peu moins larges : 19x16 (15x12), identiques aux précédentes, mais en largeur.

• Les  9  touches  de commande du 6ème rang et la touche  (Verr Maj)  mesurent  toutes  19x24  (15x20). 

 

96- Toutes les touches carrées conservent leurs dimensions d'origine : 19x19  (15x15) : les touches de caractères du clavier principal, les touches de suppression et les touches de commande de pointeur du clavier médian, et les touches de chiffres et signes du clavier numéral,  sauf  (Entrée)  et  (0) : 19x36 ( 15x32).

97- Les 2 touches  (Entrée et 0)  du clavier numéral sont inchangées : 19x39  (15x35).

 

98- Les 6 témoins lumineux sont placés à côté des touches concernées :  à gauche des touches  (Compose) et (Verr Maj),  et au dessus des touches  (Arrêt défil),  (Insert) et (Sélect).

 

99- Le clavier principal de portable  est la copie exacte de celui du clavier de bureau ;  le clavier numéral,  identique aussi,  en est rapproché ;  le clavier médian  est réparti de chaque côté  du pavé tactile en  2  blocs :   à droite,  celui des touches de suppression   et de commandes de pointeur,     à gauche,  celui des commandes de défilement   et des  "2èmes"  commandes de pointeur. Les deux commandes de pointeur pouvant servir à certains jeux.

10 - IMAGES  des  claviers  AZERTY  améliorés  RAF-2019  =  Annexes 1 à 4

 

101- Pour faire  un  clavier  "virtuel"   pour  comparer  et  tester :

- Pour obtenir un clavier de bureau,  copier à l'échelle 1  sur une feuille A4,  les annexes 1 et 2 ;  le clavier de l'annexe 1 doit mesurer 115 x 283 mm .  Puis raccorder les claviers  en réservant un intervalle de  7 mm  entre le clavier principal  et le clavier médian.  Le clavier doit alors mesurer 140 x 450 mm,  marges basse, droite et gauche  de 11 mm  comprises.

- Pour obtenir un clavier de portable sans clavier numéral,  copier à l'échelle 1  l'annexe 3,  clavier de 210 x 305 mm.

- Pour obtenir un clavier de portable complet,  copier l'annexe 3  et ajouter,  sans intervalle,  le clavier numéral de l'annexe 4 ,  clavier de 210 x 375 mm.  Oblitérer la touche  (Num)  qui n'est plus utile.

- On peut augmenter la lisibilité des caractères que l'ont utilise couramment en les colorant :  ceux qui n'ont pas changé de place en vert,  ou très peu en bleu (comme dans l'annexe 5),  les voyelles accentuées et les 5 accents en jaune,  les signes "web"  et  "math simples"  en rose ou orange...  et les touches de commandes (Verr Maj, Maj, Sup, Ctrl) en jaune ;    

- Coller le clavier obtenu sur un support suffisamment rigide (carton, contreplaqué...).  On peut protéger le clavier avec une feuille de plastique anti-reflet.

 

102- Pour faire des comparaisons et des tapes virtuelles :

- Placer le clavier amélioré  au dessous  ou devant  votre clavier de bureau actuel. 

- Le placer au dessus ou derrière  n'est pas pratique  pour faire des essais comparatifs de tape, surtout pour les portables, compte tenu de l'écran attaché.

 - Relire,  et tenir à votre disposition,  le §32  de la documentation :  Examen sommaire du clavier AZERTY amélioré, pour vous aider à tout moment à vous repérer sur  votre clavier amélioré "virtuel". 

 

103- Comparez votre tape habituelle sur votre clavier réel actuel  avec celle sur le clavier amélioré virtuel.

Un clavier amélioré  fonctionnel  sera réalisé  après prises en compte  des observations d'un large panel de testeurs.

 

- Commencez par taper des textes  avec les touches que vous utilisez habituellement :  lettres,  ponctuations,  espace,  Maj...  en intégrant les nouvelles places  des minuscules accentuées  à  é  è  ê  regoupées autour de  è (qui n'a pas changé de place),   et celles de  ù  et  ç  et du trait d'union  (-).

- Ensuite,  intégrez des majuscules accentuées  À É È Ê Ö Ù Ç ,  des lettres liées  œ Œ,  des parenthèses  (...)  et des guillemets chevrons  «... »

- Tapez un devis d'artisan plombier-carreleur avec les chiffres  ²  ³  en exposant   pour écrire  m²  m³  et le symbole  Ø  pour diamètre, les chiffres  et le symbole euro  €.

- Tapez des adresses de courriels et de sites web avec les signes   _    @   #

- Tapez des opérations, des formules et des équations avec les signes "maths"  + - × ÷ =  ( ) ² ...

             

- Si vous pratiquez une langue étrangère,  tapez du texte dans cette langue  en utilisant les éventuels caractères particuliers :   espagnol  ñ  Ñ  ¿  ¡     allemand   ß  ä  Ä  ö  Ö  ü  Ü      danois et norvégien   å Å  æ Æ   ø Ø  ...

- N'oubliez pas les guillemets particuliers :  types anglais   ‘  ’    “  ”    ou types allemands inversés   ‚  ‘   „  “    ›  ‹   »  « 

 

- Enfin,  testez tout le clavier  à votre gré  et faites part de vos observations, critiques et propositions.

 

 

a  z  e  r  t  y  u  i  o  p  q  s d  f  g  h  j  k  l  m  w  x  c  v  b  n      à  â  ä  å  æ  é  è  ê  ë  ô  ö  œ  ù  ç    

A  Z  E  R  T  Y  U  I  O  P  Q  S  D  F  G  H  J  K  L  M  W  X  C  V  B  N      À    Ä  Å Æ  É  È  Ê  Ë  Ô  Ö  Œ  Ù  Ç

(  )   [  ]   {  }           ?  !     ,  ;  .  :  …          ~  ¨  ^  ´  ` ¸  et 10 autres accents  dont le   ¯  macron 

GB  ‘  ’    “  ”    "          AL  ‚  ‘   „  “    ›  ‹   »  «          FR/BE  ‹ ›  «  »  (+GB 1et2 rares)         CH  = FR/BE +AL

1  2  3  4  5  6  7  8  9  0    ¹  ²  ³  ⁴  ⁵  ⁶  ⁷  ⁸  ⁹  ⁰  ⁿ     ×  *  ÷ / ±  ≈  ≠    ½  ⅓  ⅔  ¼  ¾  ⅛  ⅜  ⅝  ⅞  '  "  %  ‰  <  >  ≤ ≥ ~

ß   ij    ø  Ø    ð  Ð    þ  Þ    ł  Ł    ħ  Ħ     ¿  ¡         €  ¢   £  $  ƒ  ₰   ¥  ¤  

|  ¦  †  •  ■  □         ♂   ♀        *   &  §  –  —         # _   @          ©  C  ® ™  

α  β  ε  λ  µ  π   φ  ψ  ω  Ω    = alfa  béta  epsilon  lambda  micro  pi  phi  psi  oméga (min)  oméga (maj)= Ohm

flèches  ► ◄ ▲ ▼  ↔ ↕   ←  ↑ ↓  →    cartes  ♥  ♦  ♣  ♠     note  ♪     soleil     maison  ⌂     ♥  ♦  ♣  ♠    ♥  ♦  ♣  ♠    ♥  ♦  ♣  ♠   ♥  ♦  ♣  ♠    ♥  ♦  ♣  ♠

 

argument en réserve : c'est plus ou moins gênant d'appuyer sur une touche de commande enclavée lorsqu'elle est d'usage fréquent et rapide comme les touches   (Maj)  et  (Sup).

Échap   Impr écran Syst   F1   F2   F3   F4   F5   F6   F7   F8  F9   F10   F11   F12

Compose   Tab   Verr Maj   Maj   Maj   Sup   Sup   Ctrl   Ctrl   Cmd   Cmd

en direct   en Maj   en Sup   en Sup +Maj   clavier  médian   clavier  numéral

Autres   WinMac   Menu   Entrée   Entrée   Entr   portable sans clavier numéral   portable avec clavier numéral

Suppr   Suppr   Inser   Arrêt défil   Pause Attn   Fin   Sélect   clavier  principal  de  bureau  

Espace  +Maj  =  insécable   +Sup  =  fin insécable    Pavé  tactile   Num   2019   2019

ANNEXE  1   ANNEXE  2   ANNEXE  3  ANNEXE  4   ANNEXE  5    2019

ANNEXE  6   ANNEXE  7   ANNEXE  8  ANNEXE  9   ANNEXE  10    2019 

Claviers  médian  et  numéral  à  raccorder  à  droite  du  clavier  principal  de  bureau 

en  réservant  un  intervalle  de  7 mm   Clavier  numéral  à  raccorder  éventuellement  au  clavier  de  portable   

 

Monsieur le Président de l'Université de Savoie,

Une norme AFNOR pour un clavier AZERTY a été publiée le../../2019 suite à une étude commencée fin 2015 et rendue publique en juin 2017. Dans les procédures de l'AFNOR, la norme n'est pas figée ; il est prévu une période d'observation et d'adaptation.

L'étude de l'Afnor pour corriger les manques de caractères du clavier AZERTY m'a amené à chercher aussi d'en faciliter la tape. Une telle étude demande des applications matérielles, une quantité suffisante de tests pratiques et de critiques.

J'ai donc pensé à une collaboration avec les professeurs et étudiants de l'Université de Savoie, et des lycées et collèges, particulièrement avec ceux ayant une spécialité en rapport avec le numérique et les sciences informatiques, dans le cadre de leurs travaux pratiques : quelques modifications de structure du clavier et reprogrammations de touches.

En ce qui concerne les tests pratiques de tapes et le recueil des critiques, le plus large public "jeune" est concerné ; l'ensemble des étudiants de toutes sections pourraient être concernés sur la base du volontariat.

Les Ministères de la Culture et de l'Éducation Nationale ont été avisés de cette initiative.

Je suis à votre disposition pour discuter de ce projet avec les enseignants intéressés.

Ci-jointe l'introduction de mon étude et l'examen sommaire du clavier amélioré 

Veuillez agréer... 



Plan du site | Mentions légales | Copyright Six degrés 2019 - Tous droits réservés